Les 10 drones qui ont marqué 2014

DHL-parcelcopterTout au long de l’année 2014, les drones ont occupé l’actualité, pour le meilleur et le pire. Le meilleur, c’est probablement le drone ambulance de cet étudiant en ingénierie de l’Université de Delft qui le symbolise le mieux. Le Pire, c’est ce drone nationaliste albanais qui a déclenché bagarres et émeutes dans un stade lors d’un match de l’Euro ou encore ces survols de centrales nucléaires aux motivations bien mystérieuses.

Mais au-delà de ces fait d’actualité, les drones, UAVs ou RPAS sont devenus un champ d’innovation quasi sans-limites. Militaires, avec des projets comme le SCAF européen ou le SR-72, géants du Web ou simples restaurateurs tout le monde cherche à inventer aujourd’hui les drones de demain. Le génial voisine avec le ridicule, un peu comme aux premiers jours de l’aviation.

Voici mon classement des 10 drones qui ont marqué l’année 2014. 

10. Le drone serveur de restaurant

Infinium-RoboticsDe Londres à Singapour,on voit régulièrement apparaître des annonces de robots ou de drones serveurs dans les restaurants. En 2014, le singapourien Infinium Robotics a dévoilé un projet de drone serveur étonnement compact. Pas de salaire à verser, pas de grève possible, les arguments du constructeur sont imparables. Les images de synthèse des vidéos de promotion se traduiront-elles dans la réalité ? Réponse en 2015.

 

9. Quand un drone déclenche une émeute

Des drones qui survolent des manifestations, c’est devenu courant, mais des drones qui déclenchent des manifestations ou des émeutes, c’est nouveau. L’affaire a fait le tour du globe, ce drone qui survole le terrain du match Serbie contre Albanie, le 14 octobre 2014. Ce DJI Phantom 2, tout ce qu’il y a de classique a déclenché la fureur des supporter en survolant les joueurs en portant un drapeau clamant un retour de la « Grande Albanie ». Une provocation qui a déclenché bagarre sur le terrain, émeute dans les gradins mais aussi incident diplomatique entre la Serbie et l’Albanie puisque c’est le frère du premier misnitre albanais qui a été accusé de cette provocation.

 

8. Parrot Rolling Spider, le drone pour tous

Parrot-Rolling-SpiderAvec ses minidrones Parrot Rolling Spider, Parrot fait du drone un jouet, un produit de (presque) grande consommation. Le français qui a déjà popularisé le drone voici quelques années avec son AR.drone va plus loin : il met le drone à la portée de tous. Sa nouvelle gamme de drones contrôlés par smartphone s’adresse vraiment à tous. Alors un drone dans chaque foyer, c’est peut-être pour bientôt.

 

7. Les survols répétés de sites nucléaires

L’actualité en France a été ponctuée pratiquement toute l’année par le jeu de cache/cache entre les gendarmes et les pilotes de drones sur les zones interdites de survol autour des centrales nucléaires françaises. Il y a eu quelques arrestations, quelques drones confisqués, mais l’affaire des centrales fait apparaître l’un des problèmes soulevé par l’essor des drones « tous publics ». Centrales nucléaires, zones aéroportuaires, mais aussi centres-villes sont des zones interdites de survol pour les hobbyistes et les jeunes pilotes vont devoir s’y habituer.

 

6. X-37B, le drone spatial est revenu sur terre

X-37bC’est l’un des drones les plus mystérieux que l’on ai eu l’occasion de voir voler cette année. Cette mini-navette spatiale a usage strictement militaire, est revenue sur terre le 17 octobre après un vol de 674 jours dans l’espace ! Quels équipements étaient embarqués dans sa soute ? Qu’a fait le drone en orbite ? Nul ne le sait. C’est l’un des drones les plus fascinants de l’année 2014.

 

5. SR-72, un drone pour remplacer un avion mythique

sr-72L’avion de reconnaissance SR-71 « Blackbird »est l’un des avions les plus mythique de l’histoire de l’aviation. L’avion de reconnaissance créée par le bureau d’études Skunk Works de Lockheed dans les années 60, capable de voler à plus de Mach 3 en toute impunité au-dessus des pays du rideau de fer n’a jamais été véritablement remplacé. Aucun avion n’a pu voler aussi vite et aussi longtemps que le SR-71, mais Aviation Week a révélé que les Skunk Works travaillent sur un successeur, le SR-72. Avion sans pilote, ce drone pourrait faire beaucoup bien que le « Blackbird », l’objectif étant d’atteindre plus de Mach 6, s’il vole un jour.

 

4. SCAF : L’Europe peut-elle refaire son retard ?

SCAFL’Europe va-t-elle refaire son retard sur les Etats-Unis et Israël en matière de drones militaires ? Les armées européennes ont du se tourner l’étranger pour s’équiper en catastrophe de dornes pour supporter leurs opérations militaires, mais les gouvernements et les industriels ont enfin compris que le développement d’une nouvelle génération de drone était un enjeu majeur pour l’industrie aéronautique européenne. En 2014, la France et le Royaume-Uni ont officiellement lancé le le SCAF (Système de combat aérien futur ou FCAS (Future Combat Air System), l’héritier du nEUROn de Dassault et du Taranis britannique. Lui ou plutôt ses descendants remplaceront sans nul doute les Rafale et Typhoon dans les cieux européens. Dans quelques décennies.

 

3. Des drones comme relais Internet

HAPSDes drones qui volent en cercle pendant des semaines au-dessus d’un territoire afin de servir de relai Internet, c’est une idée notamment reprise par Facebook. Mark Zuckerberg a ainsi réalisé l’acquisition un constructeur de drones solaires, Ascenta, comme support à son projet Internet.org. De son côté, Airbus est partie  la chasse aux records, avec ses drones Zephyr, des drones de la classe HAPS pou « Pseudo-satellite à haute altitude ».

 

2. Les drones de livraison Google

Google dispose déja d'une petite flotte de 8 drones de livraison pour mener ses tests en Australie.L’année 2013 s’était achevée par l’annonce fracassante d’Amazon qui dévoilait alors « Prime Air », son projet de livraison par drones. Un projet encore au stade expérimental, la FAA américaine n’ayant toujours pas accordé de dérogation au n°1 américain du E-Commerce . Amazon n’a pas pu profiter de son avance puisqu’il se voit déjà rejoint pas Google. L’un comme l’autre doivent attendre le feu vert de la FAA pour lancer leurs drones à l’assaut du ciel américain. Un blocage qui profite notamment à DHL qui a menés ses tests et envisage désormais des lignes aériennes de livraison par drones vers des îles isolées en Mer du Nord.

 

1. Le drone ambulance vole à votre secours

Conçu par un étudiant en ingénierie de l’université de Delft, aux Pays-Bas, l’Ambulance Drone est certainement ce que l’on peu imaginer de mieux avec un drone. Celui-ci a conçu un drone très rapide et qui contient un défibrillateur cardiaque. Un appel au services de secours et le drone s’élance à 100 km/h au-dessus de la ville pour prêter assistance à la personne en arrêt cardiaque. Le but du projet de de ramener le temps d’intervention des secours de 10 mn à 1 mn seulement. Beaucoup reste à faire avant que le drone ambulance n’entre en service, mais le concepteur travaille déjà à une version capable d’atteindre 200 km/h…

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.