2015 : Le marché de l’impression 3D dans la tourmente

Impression-3DQuel paradoxe ! Alors que l’impression 3D commence à trouver sa place dans des secteurs tels que l’aéronautique, le médical, les constructeurs d’imprimantes 3D leaders de ce marché boivent la tasse. Les plans de réduction d’effectifs se succèdent chez Makerbot, le patron de 3D Systems vient de démissionner alors que Stratasys vient de publier des résultats financiers catastrophiques. Crise de croissance où surestimation manifeste, l’ère du « buzz » s’achève, place à la réalité du marché.

La demande mondiale d’imprimantes 3D a chuté au troisième trimestre 2015

Si on prend l’édition 2014 du Wohlers Report, une référence dans ce secteur, le marché de l’impression 3D se porte à merveille. Le cabinet à revu en nette hausse ses prévisions de croissance. Alors que ses experts avait estimé ce marché à 10,8 milliards de dollars pour 2021, il atteindra finalement 21 milliards dès 2020. Pourtant, si on considère les résultats des leaders du marchés, ceux-ci sont proprement catastrophiques. Makerbot vient n’annoncer un second plan de 20% de ses effectifs après en avoir déjà mené un six mois plus tôt. La situation des deux plus gros acteurs de ce marché, 3D Systems et Stratasys n’est guère reluisante.

Hype Cycle Emergnning Technologies - Gartner (August 2015)

Selon le Gartner, l’impression 3D professionnelle est en train de sortir de sa phase de désillusion. Les résultats financiers des leaders du marché semblent prouver le contraire. (Source: Gartner, août 2015)

Avi Reichental, PDG de 3D Systems, va quitter sa fonction. Les derniers résultats trimestriels de l’américain sont décevants. Son chiffre d’affaires n’a atteint que 151,6 millions de dollars au troisième trimestre fiscal 2015, son une baisse de 9% par rapport au troisième trimestre 2013. Des résultats que Andrew Johnson, son nouveau président par intérim, explique par une demande en baisse sur toutes les zones géographiques.
Chez Stratasys, la situation est bien pire encore. Au troisième trimestre, le nombre d’unités vendues a été divisé par 2 et le chiffre d’affaires a chuté, passant de 203,6 millions de dollars au troisième trimestre 2014 à 167,6 millions de dollars. Résultat, le leader mondial de l’impression 3D a affiché une perte colossale de 938 millions de dollars sur un trimestre, un gouffre !

Si ces acteurs réaffirment leurs espoirs de croissance sur le long terme, le coup de semonce est sévère. L’eldorado annoncé n’est pas au rendez-vous et le secteur connait sa traversée de la phase de désillusion. Si certains industriels comme General Electric ont investi lourdement et acheté des parcs complets d’imprimantes 3D, ceux-ci ont encore l’exception. Bon nombre; même parmi les les plus gros industriels mondiaux, se contentent de recourir à des prestataires spécialisés pour expérimenter et mener leurs premiers projets avec les techniques de fabrication additive. Il faudra attendre que ceux-ci internalisent cette compétence et surtout constituent des ateliers complets d’imprimantes 3D pour que le marché atteigne les chiffres annoncés par les analystes.

Sources :

« Stratasys Reports Third Quarter 2015 Financial Results », Communiqué Stratasys, 4 novembre 2015

« 3D Systems Reports Third Quarter and Nine Months 2015 Financial Results », Communiqué 3D Systems, 4 novembre 2015

« 3D Systems CEO Resigns », Forbes, 3 novembre 2015

« 2015 Roundup Of 3D Printing Market Forecasts And Estimates », Forbes, 31 mars 2015

« MakerBot lays off 20 percent of its staff for the second time this year », TheVerge, 8 octobre 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Impression 3D, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.