Aerion vs Boom Supersonic : La course au supersonique s’accélère

Aerion Corporation vient d’annoncer avoir signé un partenariat avec Lockheed Martin afin de développer son avion d’affaire supersonique AS2.

Le géant américain de la défense prend le relais d’Airbus au chevet de la startup afin de l’aider à mettre au point un supersonique qui viendra concurrencer les jets d’affaire grâce à sa vitesse supersonique et un rayon d’action qui lui permettra de faire un Los-Angeles / Paris d’une traite.

Après Airbus, Lookheed-Martin vient aider Aerion

L’AS2 d’Aerion vise en premier lieu le marché des jets d’affaires.

SR-71, F-16, F-22, F-35, Lockheed-Martin et son bureau d’études Skunk Works a produit quelques-uns des avions les plus mythiques de l’armée de l’air américaine. Créé en 2002, Aerion Corporation cherche à construire l’AS2, un avion de 8/12 places capable de voler à Mach 1,4. Pour atteindre cet objectif particulièrement ambitieux pour une entreprise qui n’a encore jamais conçu d’avions, la startup dispose de puissants soutiens. C’est notamment le cas de GE, General Electric qui travaille sur un éléments clé du succès de l’opération, les moteurs de l’avion. Autre partenaire clé pour Aerion, Airbus. Les ingénieurs de l’avionneur européen ont aidé la startup à dessiner la structure des ailes et du fuselage de l’AS2, de même que l’ébauche des commandes de vol électroniques (fly-by-wire). Airbus cède donc sa place dans l’aventure au profit de Lockheed-Martin qui vient assister les ingénieurs d’Aerion pour 12 mois sachant que le projet  entre désormais dans une phase critique. Une première d’aménagement en bois à été construite afin de valider les choix d’aménagement du futur appareil, il faut maintenant entrer en phase de conception avancée et construire le premier prototype. L’objectif est de réaliser un premier vol en 2023 et décrocher la certification FAA en  2025. Pour l’heure, Aerion peut s’appuyer sur un carnet de commande de 20 exemplaires de la part de Flexnet, un gestionnaire de jets d’affaires en mode fractionnés.

Boom Supersonic vise plus gros

Dans cette course vers le futur avion civil supersonique, Aerion est en compétition avec Boom Supersonic, une autre startup américaine qui veut faire voler un prototype de taille réduite dès 2018. Boom travaille sur un appareil plus imposant que l’AS2 puisqu’il devra embarquer de 45 à 55 passagers. Ce positionnement marché, assez différent de celui d’Aerion, a permis à l’américain de de se constituer un carnet de commandes pour 76 exemplaires auprès de compagnies aériennes, essentiellement  Virgin Atlantic et Japan Airlines.

Tout se jouera au moment des premiers vols des prototypes et lorsqu’il faudra lancer l’industrialisation de ces petits Concorde, à moins qu’un constructeur aéronautique ne mettent la main sur ces projets.

Source : « Aerion and Lockheed Martin Join Forces to Develop World’s First Supersonic Business Jet », communiqué de presse, Aerion Corporation, 15 décembre 2017

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.