AirMule, la « Jeep » dronisée a enfin réalisé son premier vol libre

Tactical Robotics - AirMuleL’engin ressemble à une grosse voiture sans fenêtres. Deux petites hélices carénées à l’arrière trahissent le caractère « volant » de l’AirMule. Il s’agit d’un drone militaire dont l’objectif est de transporter une charge pouvant atteindre jusqu’à 500 kg ainsi que deux blessés sans les contraintes de l’hélicoptère. Nul besoin d’une aire d’atterrissage dégagée, nul besoin de pilote, l’AirMule peut livrer partout, même pris sous le feu ennemi.

Le drone cargo AirMule vole enfin sans entraves

helicopter

Outre une emprise au sol bien plus limitée que celle d’un hélicoptère, l’AirMule est capable de se poser sous un vent qui peut atteindre jusqu’à 50 noeuds (92,6 km/h).

Plus de 10 ans ! Il a fallu plus de 10 ans pour que l’AirMule prenne enfin l’air sans être entravé par un câble. La première trace de cet engin bizarre remonte à 2004. L’israélien Urban Aeronautics présentait alors ce concept d’appareil a décollage vertical capable de se poser dans une rue grâce à un mode de propulsion original : deux soufflantes orientables situées dans le fuselage. Cette solution technique lui permet d’avoir une emprise au sol bien plus faible que celle du rotor d’un hélicoptère. La formule avait déjà été testée dans les années 50 par l’américain Piasecki VZ-8 Airgeep mais cette fois l’AirMule se passe de pilote.
Si Urban Aeronautics et sa filiale Tactical Robotics Ltd propose ce drone sur le marché civil (sous le nom Cormorant) et militaire (l’AirMule), c’est ce dernier qui semble le plus porteur pour l’instant. L’armée américaine a déjà utilisé des drones pour ravitailler ses troupes en Afghanistan avec des hélicoptère K-Max dronisés.

airMuleAnimé d’une turbine Turbomeca Arriel 2N de 985 cv, le drone pèse 918 kg à vide et 1.682 kg à plein charge. Selon les chiffres de son constructeur, il sera capable de transporter 400 kg sur 300 km. En portant 500 kg sur 50 km, une flotte de 10 à 12 AirMule pourrait ravitailler 3.000 soldats, ramenant les blessés au voyage retour.

S’il est manifeste qu’il existe un marché potentiel pour l’AirMule, plus de 10 ans après le lancement du projet et de multiples vicissitudes, le drone est encore loin de pouvoir entrer en service.

Source :« AirMule successfully completed its first autonomous, untethered flight », Communiqué de presse Tactical Robotics, 30 décembre 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.