Amazon prépare son offensive sur les objets connectés

Amazon-DashAmazon va intensifier ses efforts de recherche en matière d’objets connectés et de Smart Home. Le géant américain du E-Commerce dispose déjà d’un laboratoire secret qu’il a bâti dans la Silicon Valley. Il y emploie déjà 3.000 chercheurs, mais Reuters a révélé que ce nombre va passer à 3.757 d’ici 2019. Le Lab126, d’où sont déjà sortis les Kindle ou l’Amazon Dash, le petit lecteur de code barre de la marque, va désormais s’intéresser aux objets connectés.

Le Lab126 d’Amazon dans la Silicon Valley embauche en masse

C’est en épluchant les chiffres de l’Etat de Californie, sur le site web du gouverneur, que les journalistes de Reuters ont levé un lièvre. Amazon va en effet bénéficier de 1,2 million de dollars de réductions de taxe de la part de la Californie d’ici à 2019. Plus que le montant de cette subvention qui est devenu un véritable mode de gestion chez Amazon, c’est la raison de ce coup de pouce qui est intéressante. Le document explique qu’Amazon compte investir 55 millions de dollars dans ses centres de recherche de Sunnyvale et Cupertino, le coeur de la Silicon Valley. Amazon va donc faire croître ses effectifs dans ce que l’on appelle le Lab126 de 27% pour atteindre 3,757 personnes et le nombre de postes ouverts est d’ores et déjà impressionnant.

Si le siège d'Amazon est à Seattle, c'est bien dans la Silicon Valley qu'Amazon conçoit ses objets connectés de demain.

Si le siège d’Amazon est à Seattle, c’est bien dans la Silicon Valley qu’Amazon conçoit ses objets connectés de demain.

De sources anonyme Reuters révèle que si Amazon fait monter en puissance ses laboratoires de recherche californiens, c’est que l’américain veut aborder de nouveaux marchés : les objets connectés.

Il y a quelques mois, la firme de Jeff Bezos  lançait Amazon Dash, un petit lecteur de code barre qui permet à l’utilisateur de faire sa liste de course en scannant les articles et en dictant les produits qui lui manquent. Bien évidemment, après validation, la liste part chez AmazonFresh qui ravitaille la famille. Une synergie bien pensée entre objet connecté et E-Commerce, et ce type de synergies, Amazon compte bien en inventer d’autres. Des nouveaux objets connectés inédits pourraient bien sortir du Lab126. Reuters évoque des petits objets qui, placés aux endroits judicieux (cuisine, salle de bain, toilettes, etc) pourraient passer commande automatiquement, simplement en appuyant sur un bouton. La source de Reuters évoque aussi la piste de wearables. Autant d’objets connectés qui abreuveront Amazon.com en données sur vos habitudes de consommations et en… commandes.

Sources :

« Amazon to Develop More Hardware: Wearables, Household Gadgets », Mashable, 25 septembre 2014

« Exclusive: Amazon tests smart home gadgets, expands hardware lab », Reuters, 24 septembre 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Objets connectés, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.