Google met Android à l’heure du « Wearable Computing »

Moto-360En dévoilant la Moto 360 et surtout Android Wear, Google dévoile ses ambitions sur le nouveau marché du Wearable Computing. Un positionnement capital pour Google sur un marché stratégique pour le n°1 mondial de la pub Internet, toujours avide de données personnelles. Un lancement tactique aussi puisque Google et Motorola vont compliquer un peu plus la tâche d’Apple qui n’a toujours pas lancé son iWatch.

Après Sony et Samsung, Motorola va être le troisième géant du mobile à lancer sa Smartwatch, sa montre connectée. Annoncée pour cet été, la Moto 360 et son design circulaire a fait son effet. Jim Wicks, le designer en chef de Motorola a travaillé 1 an et demi sur le projet et le résultat est plutôt convaincant. Pourquoi veut-on imposer un design carré alors que l’essentiel des montres vendues sont rondes. Simple, mais encore fallait il oser (et pouvoir) le faire.

Démonstration Android WearOutre le design de la montre, ce qui se passe sur l’écran de la  Moto 360 est plutôt intéressant. Les vidéos dévoilées par Motorola et Google montre une interface tactile plutôt innovante et graphiquement plus sexy que celle de la Smartwatch 2 de Sony, par exemple. C’est peut-être l’élément le plus important de l’annonce de cette Moto 360 : celle-ci va fonctionner sous un nouvel OS mobile, Android Wear.

Trop lourd et gourmand en ressources pour l’électronique d’une montre ou d’un bracelet connecté, trop a l’étroit sur l’écran d’une montre, Android était mal armé pour s’imposer sur le marché naissant du « Wearable Computing ».  Sony a sérieusement adapté Android pour le « faire entrer » dans sa SmartWatch. Quant à Samsung, le coréen a finalement opté pour Tizen pour la version 2 de sa montre Gear.

Google a donc décidé de revoir sa copie et faire passer à Android une sévère cure d’amincissement avant l’été. Cette version light s’appuie sur largement sur Google Now, le pilotage de l’OS est réalisé via l’écran tactile et la reconnaissance vocale. Parmi les partenaires de cet OS « wearable », Asus, Broadcom, FOSSIL, HTC, Intel, LG, Media Tek, Imagination Technologies, Motorola, Qualcomm et Samsung. Il est annoncé sur plateforme ARM 32 bits, mais aussi MIPS et x86.

LG pour sa future G Watch et Samsung ont annoncé monter dans le train Android Wear avec Motorola. Sony ne compte pas remettre en cause ses développements pour la SmartWatch 2.

Sources :

« The story of Motorola’s smartwatch from the man who designed it », The Verge, 19 mars 2014

« Sony won’t use Android Wear, will stick with Smartwatch (for now) », Cnet, 25 mars 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Développement, Mobile, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.