Une ville fantôme pour tester les voitures autonomes

Michigan’s-Mobility-Transformation-CenterLes travaux ont commencé à Ann Arbor, petite cité du Michigan. Bientôt se dressera dans sa banlieue une réplique de son infrastructure routière. Une petite ville sans habitant où les constructeurs automobiles pourront venir tester leurs véhicules autonomes en toute sécurité. Car s’il est assez simple de tester ces véhicules de nouvelle génération sur les routes ou les autoroute, c’est bien dans la jungle des villes que ces robots à quatre roues risquent de rencontrer les problèmes les plus complexes à gérer. A Ann Arbor, les constructeurs vont pouvoir froisser de la tôle en toute quiétude, à l’abris des photographes et des procès.

Ann Arbor, la ville test des technologies automobiles aux Etats-Unis

Mobility-Transformation-Facility

La « ville fantôme » que le MTC est en train de bâtir à Ann Arbor, dans le Michigan.

Petite ville de 114.000 habitants du Michigan, Ann Arbor est bien connu  de ceux qui suivent un peu l’actualité des technologies automobiles. C’est là qu’est installée l’Université du Michigan et c’est notamment là que les chercheurs du Mobility Transformation Center testent les technologies des véhicules de demain. Ils ont testé dans les rues de la ville les concepts des communications V2V sur quelques centaines puis plusieurs milliers de véhicules et infrastructures routières. Prochainement, ce seront 20.000 véhicules communicants qui rouleront à Ann Arbor. Mais si de tels tests à grande échelle sont possibles sur la technologie V2V dont le but est avant tout de renforcer la sécurité des véhicules, impossible de tester des voitures à conduite autonomes de la sorte. C’est la raison pour laquelle le MTC est en train de construire une ville fantôme. Ville sans êtres humains où les voitures autonomes pourront folâtrer dans un milieu urbain stérile, sans le moindre risque.
Cette étonnante infrastructure devraient être opérationnelle au printemps 2015 et il y a urgence ! Mercedes-Benz vient en effet d’obtenir le droit d’utiliser les infrastructures d’une ancienne base navale désaffectée à Concord, en Californie. 850 hectares et 31,5 km de routes pour tester Bertha, son prototype de Mercedes class S robotisée.

L’Université du Michigan compte parmi ses partenaires Delphi Automotive, Denso, Econolite, Ford, General Motors, Honda, Iteris, Nissan, Bosch, Toyota, Verizon, Xerox ainsi qu’un assureur, la State Farm Mutual Automobile Insurance.

Sources :

« Mercedes-Benz to Test Its Robocar at Abandoned Naval Base », IEEESpectrum, 7 octobre 2014

« U-M Mobility Transformation Center announces founding corporate partners », Communiqué du MTC, 5 septembre 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Automobile, Non classé, Objets connectés, Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.