L’armée américaine fait voler un essaim de plus de 100 drones

Le département de la défense américain vient de diffuser les images d’un vol de drones réalisé en octobre 2016. Réalisé à China Lake, la célèbre Zone 51, ce test a consisté au largage par 3 chasseurs bombardiers F/A-18 Super Hornet d’un essaim de 103 drones de type Perdix. Ce sont ainsi plus d’une centaine de drones qui ont répondu aux ordres d’un contrôleur qui en a pris le contrôle individuellement, puis collectivement. L’objectif est de mener une reconnaissance sur une zone géographique de quelques km2. Officiellement, la technologie mise en oeuvre lors de cette expérimentation permettra le déploiement d’essaims pouvant atteindre jusqu’à 1.000 appareils.

Perdix, un mini-drone capable d’agir collectivement

Avec 16,5 cm de longueur, une envergure de 30 cm le drone Perdix vole a une vitesse de l’ordre de 75 à 110 km/h pendant au moins 20 minutes. Ce drone a été conçu par le département AeroAstro du MIT en 2013 et développé par le MIT Lincoln Laboratory jusqu’à aujourd’hui dans le but de fonctionner en essaim. Chaque drone peut recevoir ses ordres de vols d’un contrôleur, mais aussi voler de concert avec les autres drones de l’essaim. Particularité du drone, celui-ci est pliable et il a été conçu afin d’être largué en grand nombre depuis un container porté par un chasseur. 670 de ces drones ont volé à ce jour et les 103 drones largués au-dessus de la Zone 51 sont de la sixième génération.
Ceux-ci ont été largués par les 3 F/A-18 à la vitesse de Mach 0,6 et ont résisté à la température de -10° rencontrée à l’altitude de largage. Ils ont ensuite rejoint le point de surveillance préprogrammé puis suivi les instructions. Le premier lancé avait eu lieu en septembre 2014, par un F-16. Ensuite 90 missions avait été menées en septembre 2015 en Alaska, dont le premier largage d’essaim, avec 20 drones largués. Avec cette sixième génération, les trois chasseurs ont pu démontrer devant les cameras de CBS l’état d’avancement du projet alors que la 7ième génération se profile déjà dans les laboratoires du MIT.

Source : « Department of Defense Announces Successful Micro-Drone Demonstration », Communiqué de presse du Département de la Défense, 9 janvier 2017

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.