La Blockchain sera-t-elle la DRM de l’impression 3D ?

cubichain-calramL’impression 3D est  une opportunité pour les industriels, notamment pour produire des pièces à la demande. Certains y voient aussi la menace quant à leur propriété industrielle. Un fichier volé et c’est le spectre de voir la pièce reproduite à l’infini. Cubichain Technologies, une startup californienne propose d’utiliser la blockchain comme une solution de sécurisation de chaque fichier d’impression.

Cubichain et CalRAM ont validé le concept d’une blockchain pour l’impression 3D

cubichain-flowchart

Cubichain Technologies est une startup qui développe un système anticontrefaçon pour l’impression 3D. Son dispositif s’appuie sur une blockchain privée MultiChain (une blockchain qui s’appuie sur le Bitcoin). Un code (hash) relatif à la pièce est stocké dans cette blockchain privée, ce qui va permettre au système permet de garantir l’intégrité des fichiers diffusés et donc éviter qu’une pièce altérée soit produite. Il y a quelques mois, des chercheurs avaient démontré qu’ils avaient pu hacker le design d’une pièce avant son impression afin de saboter le produit final. Leur démonstration avait consisté à altérer le design de l’hélice d’un drone. On imagine les effet d’un tel sabotage sur une pièce de réacteur ou un élément de frein d’une voiture.
Afin de démontrer la pertinence de son approche, Cubichain Technologies s’est allié avec une entreprise de « production 3D » spécialisée dans les pièces métal pour le secteur aérospatial, CalRAM Inc. Les deux partenaires ont mis en oeuvre le processus imaginé par Cubichain pour imprimer une pièce aéronautique en alliage de titanium, une pièce sur laquelle a été symboliquement été imprimé le hash initialement stocké dans la blockchain.
A l’heure de l’ère de l’entreprise collaborative et où les concepts de l’industrie 4.0 commencent à entrer dans les ateliers, ce type de solutions va fort probablement s’imposer chez les gros industriels. Si la solution du chiffrement et des certificats numériques est la actuellement la plus évidente pour de tels acteurs, la blockchain se pose désormais comme une alternative techniquement séduisante et innovante.

Sources :

« Cubichain Technologies Brings Blockchain Cyber-Security to the 3D Printing Industry », Communiqué CalRAM, 15 novembre 2016

« Hacked 3D printers could commit industrial sabotage », PC World, 12 juillet 2016

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, Blockchain, Impression 3D, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.