Blue Origin : Et de trois pour la fusée New Shepard !

Le 2 avril 2016, Blue Origine a fait décoller une nouvelle fois sa fusée New Shepard. Un vol réussi qui a vu la fusée monter jusqu’à 103,8 km d’altitude pour libérer sa capsule habitée. Pour ce vol test, celle-ci s’accueillait encore aucun occupant. La grande première de ce vol, c’est qu’il s’agissait du troisième de la fusée. La startup de Jeff Bezos est en train de gagner son pari de mettre au point une fusée totalement réutilisable.
Si la capsule s’est posée à 2 km/h de vitesse verticale seulement grâce à ses 3 parachutes et ses rétrofusées, comme une bonne vieille capsule soviétique., il est bien plus compliqué de ramener au sol une fusée entière Pour le booster, celui-ci est retombé à une vitesse vertigineuse, à la verticale depuis ses 100 km d’altitude, seulement freiné par ses petits aérofreins. Blue Origin - New ShepardA 1.107 mètres l’altitude, le moteur fusée BE-3 s’est rallumé comme prévu et a ralenti le booster jusqu’à une vitesse verticale de moins de 8 km/h, ce qui a permis à la New Shepard de se poser sur son aire d’atterrissage sans dommage pour la deuxième fois. Blue Origin poursuit avec succès son plan de développement et semble maintenant bien maîtriser cette procédure atterrissage. Reste encore à l’entreprise crée par Jeff Bezos de mettre au point son moteur BE-4 qui devra être cinq fois plus puissant que le moteur actuel de New Shepard.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.