La Commission Européenne recadre le Human Brain Project

Human-Brain-ProjectC’est, avec le graphène, l’un des deux grands programmes de recherche technologique mené par la commission européenne. Chacun dispose d’un financement de 1,2 milliard d’euros de financement. Un effort sans précédent pour le Human Brain Project, vaste programme de recherche qui vise à booster la recherche européenne en neurosciences, mais aussi simuler un cerveau humain sur des supercalculateurs à l’horizon 2023. Un projet extrêmement ambitieux qui a fait l’objets de vives critiques de la communauté scientifique. Un rapport indépendant évoque plusieurs pistes pour remettre le programme sur les rails.

La première souris virtuelle est née sur les ordinateurs du HBP

Virtual-MouseDire qu’au bout d’un an de travail, le Human Brain Project a accouché d’une souris serait injuste… et c’est pourtant le cas ! Le 23 février dernier, les chercheurs de l’équipe du professeur Marc-Oliver Gewaltig dévoilait une souris virtuelle disposant d’un cerveau simplifié de 200.000 neurones (contre 75 millions pour l’original) connecté à un corps tout aussi virtuel. Un contact sur les moustaches virtuelles et le cerveau logiciel du rongeur réagit comme son modèle.

Si le HBP commence à publier ses premiers résultats, le programme de recherche a été l’objet de vives critiques et une lettre ouverte publiée sur le Web a reçu près de 800 signatures de chercheurs en neurosciences. La sortie des neurosciences intégratives et cognitive du périmètre du projet ont déclenché l’ire de la communauté scientifique.

La puce neuromorphique Spikey développée par les chercheurs de l'Université d'Heidelberg

La puce neuromorphique Spikey développée par les chercheurs de l’Université d’Heidelberg

Face à cette fronde, le conseil d’administration du NBP a confié au professeur Wolfgang Marquardt la rédaction d’un rapport de médiation. Une trentaine de chercheurs ont été chargés de rédiger un rapport de médiation afin d’arrondir les angles avec la communauté scientifique. Nouvelle gouvernance avec séparation claire de la recherche, du développement de la stratégie, de la gestion de projet et de leur supervision et encore nouveau comité scientifique, réintégration des domaines scientifiques exclus, le rapport formule un certain nombre de propositions.

Wolfgang Marquardt, interrogé par le quotidien suisse Le Temps est convaincu que la réintégration des disciplines neuroscientifiques alimentera de nouvelles données les plateformes qui sont développées par le HBP en connaissances nouvelles. Des avancées scientifiques qui, outre une réconciliation avec la communauté scientifique et aussi une plus grande pertinence dans les modèles informatiques qui seront développées ainsi que les outils robotiques et ordinateurs neuromorphiques qui sortiront des labos du Human Brain Project.

La communauté européenne impose au consortium de prendre des mesures d’ici au mois de juin 2015

HBPEn parallèle, la commission européenne s’est livré à une évaluation du programme, un an après le lancement officiel. Son rapport souligne la qualité du travail fourni par le HBP mais à donné un ultimatum au consortium. Il doit fournir d’ici au mois de juin 2015 son plan de développement d’un point de vue engineering (spécifications des plateformes techniques, plans de test, validation et roadmap du déploiement. En outre, le HBR va devoir mettre en place une gestion du risque , publier les spécifications de ses modules d’intégration, de même que publier ses structures de données. Enfin, la Commission Européenne va devoir se plier aux règles de copyright et de gestion de la propriété intellectuelle selon les règles mises en place au lancement du projet.
Sources :

« Human Brain Project: des conseils «difficiles à digérer» », Le Temps, 10 mars 2015

« The HBP Mediation Report Delivered Today », Communiqué de presse Human Brain Project, 9 mars 2015

« Mediation Process Working Groups Submit Recommendations for Decision », Communiqué de presse Human Brain Project, 9 mars 2015

« 1st Technical Review Human Brain Project (HBP): Main conclusions & recommendations », Communiqué de la Commission Européenne, 6 mars 2015

« A Simulated Mouse Brain in a Virtual Mouse Body », Communiqué de presse Human Brain Project, 23 février 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Développement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.