Les constructeurs automobiles vont-ils être uberisés par la voiture autonome ?

Google-CarLa voiture autonome arrive et elle arrive bien plus vite que prévu. Alors que la roadmap des constructeurs automobiles s’étalait, étape après étapes, jusqu’à 2030, date à laquelle premières voitures totalement autonomes devaient enfin être commercialisées, celles-ci seront disponibles bien avant. Seulement tout ne va pas se passer comme dans les prévisions de Toyota ou General Motors.

Le cabinet Juniper Research vient de livrer ses prévisions : il y aura 20 millions de voitures complètement autonomes sur les routes… dès 2025. Le cycle d’innovation va s’accélérer et certains constructeurs automobiles vont devoir regarder cette révolution à la place du passager, quand ce n’est pas au bord de la route.

Google et Apple, invités surprise du marché de la voiture autonome

Daimler est le constructeur automobile "traditionnel" le mieux placé face au défi de la voiture autonome.

Daimler est le constructeur automobile « traditionnel » le mieux placé face au défi de la voiture autonome.

Qui, en 2025, seront les 5 premiers constructeurs automobiles sur le marché naissant de la voiture 100% autonome ? Sur les 5 plus gros constructeurs mondiaux actuels, Toyota, Volkswagen, Daimler, GM, Fiat Chrysler, un seul figure dans la liste des leaders du marché 2025 de la voiture autonome. Certes, avec 20 millions de véhicules vendus, ce marché ne représentera que 1% de l’ensemble des véhicules vendu, mais en termes d’image vis-à-vis de l’innovation, ce constat sonne comme une claque pour les mastodontes industriels que sont les grands constructeurs automobiles.

Pour les analystes de Juniper Research, les 5 acteurs les plus prometteurs sur le marché de la voiture autonome sont :

  1. 1. Google
  2. 2. Volvo
  3. 3. Daimler
  4. 4. Tesla
  5. 5. Apple

Tesla-Model-SGoogle et Apple iront-il jusqu’à l’industrialisation et vont-ils uberiser les constructeurs traditionnels ? Jusqu’à aujourd’hui, Google a plutôt fait passer le message qu’il s’appuiera sur les constructeurs traditionnel, qu’en sera-t-il à l’avenir nul ne sait, de même que ce que sera la stratégie d’Apple sur ce marché. Suite à son projet Titan, le constructeur à la pomme ira-t-il jusqu’à commercialisation d’une voiture ? Impossible de le dire quand on voit le temps qu’il a fallu à Apple avant de lancer sa montre connectée, un device pourtant proche de ses iPod et iPhone. Une patience encore peu récompensée au vu de l’accueil mi-figue mi-raisin du public pour l’Apple Watch.

Enfin, Tesla, le plus prompt à commercialiser une voiture partiellement autonome est certainement le mieux placé actuellement pour bousculer les constructeurs traditionnels. Encore devra-t-il faire monter en cadence son outil industriel pour peser face aux dizaines d’usines des constructeurs traditionnels.

Source : « Self-driving cars to take off by 2021, approaching 20M on read by 2015 », Juniper Research, 1er décembre 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Automobile, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.