La Corée injecte 2,6 milliards de dollars dans son plan robotique

Kist-MahruLe ministère du commerce, de l’industrie et de l’énergie coréen vient de dévoiler sa seconde phase de son plan de développement de robots intelligents. La première phase de ce plan avait débuté en 2009 et avait bénéficié d’un confortable financement de 750 millions de dollars. 5 ans plus tard, la Corée du Sud accélère. La seconde phase va bénéficier d’un financement privé/public de 2,6 milliards de dollars sur cinq ans. C’est tout simplement le plan le plus ambitieux de l’ensemble des pays industrialisés. Pour rappel, le fond européen Robolution dispose d’une enveloppe de 80 millions d’euros.

La Corée du Sud veut tripler la taille de son industrie robotique

Mahru, le rival coréen de l'Asimov d'Honda.

Mahru, le rival coréen du robot Asimov d’Honda.

La Corée du Sud affiche ses ambitions en robotique et elles sont considérables. Le pays du matin calme veut faire passer le chiffre d’affaires de son industrie de 2,2 milliards de dollars à 7 milliards de dollars en 2018. Le nombre d’entreprises de robotique coréennes doit passer dans cet intervalle de 402 à 600 et leur chiffre d’affaires moyen doubler.
La première phase du plan coréen portait sur 7 domaines : manufacturing, automobile, médical, réhabilitation, culture, défense, éducation, et secteur maritime. La robotique de service et les autres industries sont venu s’ajouter au plan dans cette seconde phase.

L’investissement record de Séoul n’a pas d’équivalent dans le monde

Le STAR-1, démonstrateur de véhicule autonome de Samsung Techwin roule depuis 2012.

Le STAR-1, démonstrateur de véhicule autonome de Samsung Techwin, roule depuis 2012.

A titre de comparaison, le premier ministre japonais Shinzo Abe a récemment annoncé sa volonté de tripler le marché qui devrait atteindre, si le Japon atteint ses objectifs, à 24 milliards de dollars d’ici 2020. Je Japon mise essentiellement sur le secteur privé pour réaliser cet effort. La France, entre le plan France Robots Initiatives et le fonds Robolution va injecter une centaine de million d’euros dans son industrie robotique, quant aux Etats-Unis, comme le souligne Humanoïdes.fr, ont mis 70 millions de dollars sur le développement de robots de services et 41 millions de dollars sur les drones. Un investissement public auquel il va falloir ajouter les efforts de nouveaux acteurs tels que Google ou Amazon.
Sources :
« Korean private-public partnership to invest $2.6B in robot industry by 2018″, RoboHub, 11 août 2014
« Japan PM Abe wants to stage 2020 Robot Olympics », Phys.org, 19 juin 2014
« Filière robotique : la place de la France », Humanoïdes.fr, 8 avril 2013

Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin

Commentez cet article via Google+

Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.