La DARPA étudie un hélicoptère aux pattes de robot

DARPA-MAR-Robotic-Landing-GearLes chercheurs du Georgia Institute of Technology travaillent sur un projet plutôt étonnant dans le cadre du programme Mission Adaptive Rotor de la DARPA. La défense américaine cherche de nouvelles idées afin d’améliorer les performances de ses hélicoptères en fonction de conditions de vol changeantes. Dans ce cadre, les chercheurs de Georgia Tech se sont intéressés au problème du train d’atterrissage. Ceux-ci ont eu l’idée de remplacer les traditionnels patins et roues des hélicoptères traditionnels par des jambes robotisées. Grâce à elles, l’appareil peut se poser sur n’importe quel terrain.

Un train d’atterrissage robotisé qui s’adapte au profil du sol

DARPA-MAR-Robotic-Landing-Gear-simulationAlors que la tempête se déchaîne, l’hélicoptère de rapproche de la frégate bousculée par la houle. Plus que quelques minutes de carburant, le pilote n’a d’autre solution que de poser son appareil sur la plateforme arrière du bâtiment.
Après plusieurs tentatives, l’habileté du pilote lui permet finalement d’arriver son appareil au navire mais le risque de crash était réel.  Le dispositif imaginé par les chercheurs de Georgia Tech Il lui suffira  d’approcher de la plateforme en restant à l’horizontale. Ce sont les quatre pattes de son train d’atterrissage qui vont  gommer les mouvement de tangage et de roulis de la plateforme. De même que l’hélicoptère va pouvoir se poser sur un terrain en pente ou sur une surface plus forcement plane. Le dispositif, monté sur un drone  semble déjà fonctionner dans certaines configuration. Le train d’atterrissage robot  permet à l’hélicoptère de se poser sur un terrain d’une pente pouvant aller jusqu’à 20°. Les chercheurs n’ont pas encore montré comment l’hélicoptère va pouvoir se déplacer au sol grâce à ses pattes. Par contre, ceux-ci assurent que leur système ne présente pas de surcoût en poids significatif par rapport à un train d’atterrissage conventionnel. Les chercheurs, décidément très optimistes quant à leur invention estime que ces pattes de robot vont réduire le risque d’atterrissage violent d’un facteur 5.

Source : « Robotic Landing Gear Could Enable Future Helicopters to Take Off and Land Almost Anywhere », Communiqué DARPA, 10 septembre 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.