DHL a réalisé une livraison par drone en Mer du Nord

DHL-parcelcopterDHL vient de valider la faisabilité d’un service de livraison par drone en mer du nord. Son parcelcopter a effectué une première livraison de médicaments entre le village côtier de Norddeich et l’île de Juist. Une douzaine de km à franchir en 45 minutes de vol pour la seconde version du drone de livraison DHL.
Ce projet de livraison de médicaments, initié en décembre 2013, vient de franchir une nouvelle étape décisive avant un lancement commercial avec une livraison au-delà du champ de vision de l’opérateur. Deutsche Post, propriétaire de DHL, n’a toutefois toujours pas livré la date de mise en service de ce service de livraison d’un nouveau type.

Un vol totalement automatique, sous surveillance

dhl-paketkopter-soute

La soute étanche du DHL Paketcopter. Elle peut contenir jusqu’à 1,2 kg de marchandises.

DHL avance pas à pas. Après un premier vol test à Bohn où un drone avait livré quelques médicaments d’une rive à l’autre du Rhin, la filiale de Deutsche Post a lancé la version 2 de son drone quadricoptère au dessus de la Mer du Nord. Celui-ci, d’un poids de 5 kg, peut enlever une charge de 1,2 kg seulement, mais il a pu franchir les 12 km qui séparent Norddeich de l’île de Juist. Le drone lui-même a été fourni par Microdrones Gmbh qui a notamment conçu le container aérodynamique étanche qui contient la charge utile.

De gros moyens mobilisés pour un simple vol

La tour de contrôle du drone DHL.

La tour de contrôle du drone DHL.

L’innovation du projet réside essentiellement dans le fourgon qui accompagne le drone et qui contient ses ordinateurs de contrôle. L’université d’AAchen RWTH a travaillé avec DHL pour automatiser complètement le vol. Les chercheurs ont littéralement recréé une tour de contrôle dans cette camionnette DHL. De gros moyens pour une simple livraison de médicament car le drone reste placé sous la vigilance d’un opérateur qui peut reprendre le contrôle en cas d’urgence. Lors de la démonstration, deux personnes ont été mobilisées pour ce vol, sans compter la complicité du pharmacien à l’arrivée qui doit récupérer le paquet et très probablement recharger le drone, car l’autonomie théorique du drone MD4-1000 est inférieure aux 90 mn d’un vol aller-retour.

Source : « DHL parcelcopter launches initial operations for research purposes », Communiqué Deutsche Post, 24 septembre 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.