La guerre des drones est déclarée entre Google et Amazon

Google-X---Project-Wing-Alors que le web bruissait des rumeurs autour du lancement du service de livraison par drones d’Amazon en Inde, Google créait la surprise en dévoilant un projet clairement rival : Project Wing. C’est dans le plus grand secret que le californien élabore depuis 2 ans son propre service de livraison par drones. S’il faudra encore quelques années de recherche avant d’aboutir à un système réellement autonome et efficient, Google s’est déjà constitué une petite flotte de drones qu’il teste auprès des fermiers du Queensland, en Australie. Une annonce au moment où Google, tout comme Amazon, défendent le dossier du drone civil auprès de la FAA, l’agence aéronautique américaine.

Des annonces tonitruantes pour faire bouger la FAA

Google dispose déja d'une petite flotte de 8 drones de livraison pour mener ses tests en Australie.

Google dispose déja d’une petite flotte de 8 drones de livraison pour mener ses tests en Australie. (Photo: Google)

Pour l’instant les intérêts d’Amazon et de Google convergent. Tous deux doivent convaincre la FAA de doter le plus vite possible d’une réglementation sur l’exploitation commerciale des drones sur le territoire américain. L’un comme l’autre ont présenté leurs arguments lors des auditions de l’agence. En parallèle, ils font monter la pression sur la FAA en suscitant l’engouement du public pour les drones, ringuardisant la position encore prudente des Etats-Unis.
Google a donc choisi de dévoiler une partie de sa stratégie et révéler au public Project Wing. C’est Nick Roy, professeur associé d’aéronautique et astrophysique du MIT qui a été embauché en 2012 pour rejoindre Google X et travailler sur ce projet de drones de livraison. On se souvient que c’est à cette époque que le chercheur avait dévoilé les résultats de ses recherches en algorithmique de guidage des drones. Le MIT avait publié une impressionnante vidéo montrant un drone voler dans un parking sous-terrain, slalomer entre les piliers et les voitures à une vitesse bluffante et sans pouvoir disposer d’un guidage GPS. Une démonstration qui a sans doute tapé dans l’œil d’Asto Teller, le boss des laboratoires Google X.

Un chercheur du MIT à la tête du Project Wing

Le système de largage imaginé par Google pour son drone de livraison.

Le système de largage imaginé par Google pour son drone de livraison. (Photo: Google)

Il est intéressant de noter que Nick Roy a choisi une formule assez différente de celle d’Amazon. Ce dernier, pour son Amazon Prime Air avait opté pour la formule hexacoptère, un hélicoptère léger avec 8 moteurs. Pour Project Wing, Nick Roy utilise des ailes volantes propulsées par 4 moteurs électriques, une formule qui permet en théorie un rayon d’action plus grand. Nick Roy est parvenu a automatiser la phase de bascule entre le vol vertical du décollage et de la livraison et le vol horizontal à pleine vitesse. Si le drone Google est sans doute plus rapide et doit disposer d’un rayon d’action probablement plus long que son rival, Nick Roy a du mettre au point un système de livraison plus complexe que celui de l’Amazon Prime Air. En effet, le drone lâche le paquet stocké dans une soute au bout d’un câble, à une hauteur d’environ 20/30m. Le paquet descend au bout du câble, puis se détache une fois au sol. En termes de charge utile, difficile de départager les 2 drones à partir des seules vidéos. Les paquets semblent d’une taille assez proche, en tout cas inférieure à celle d’une boite à chaussure.
La balle est désormais dans le camp de la FAA qui, pour l’instant, empêche tous les acteurs, que ce soit Amazon, Google, DHL ou Domino’s Pizza de déployer leurs services de livraison sur le territoire américain.

Sources :

« Google Is Testing Delivery Drone System », the Wall Street Journal, 29 août 2014
« Column: Send in the Drones, but After the Lobbyists », Valley News, 28 août 2014
« Introducing Project Wing », YouTube, 28 août 2014
« Autonomous robotic plane flies indoors », MIT News Office, 10 août 2012

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.