Les HAPS, ces drones à la conquête de la stratosphère

HAPS On les appelle les HAPS (High Altitude Pseudo-Satellite). Ces drones des hautes altitudes sont actuellement étudiés par Google et Facebook pour fournir un accès Internet dans les zones géographiques ne disposant pas d’infrastructures télécoms. Pour l’heure, c’est le HAPS Zephyr 7 d’Airbus Defence&Space qui s’illustre avec un vol de 23 heures et 47 minutes accompli à Dubaï. Un vol lors durant lequel il a atteint l’altitude de 61.500 pieds (18.000 m), bien au-dessus du trafic aérien. Un prélude avant les vols des drones Google prévus pour le 6 octobre au Nouveau-Mexique.

A la recherche du vol perpétuel

Initialement développé par Qinetiq, les drones Zephyr ont été acquis par EADS, aujourd’hui Airbus Defence&Space. Le 23 juillet 2010, le Zephyr avait réalisé un vol record de 336 heures et 21 minutes. Une belle performance pour le fragile appareil solaire qui reléguait le vol de 30 heures et 24 minutes du Northrop Grumman RQ-4A Global Hawk aux oubliettes de l’histoire de l’aviation. Ultra-léger, le HAPS compte sur le soleil pour charger ses batteries pendant la journée et tenir l’air en perdant de l’altitude  le plus lentement possible jusqu’au matin et remonter avec les premiers rayons de soleil. Une difficile équation entre l’efficacité de ses cellules photo-voltaïques placées sur ses ailes  et le rendement de ses batteries. Airbus DS met au point son drone pour diverses tâches, dont le marché de l’imagerie aérienne ou celui de l’accès télécom à prix cassés par rapport aux satellite géostationnaires.

Emirates Institution for Advanced Science and Technology (EIAST)

Les tests du Zephyr d’Airbus DS sonr menés par l’Emirates Institution for Advanced Science and Technology (EIAST) à Dubrai.

Pour Facebook comme pour Google, l’application numéro 1 du HAPS, c’est bien entendu l’accès Internet et drainer ainsi de nouveaux utilisateurs vers leurs services. Facebook qui voulait s’offrir Titan Aerospace s’est fait chiper le constructeur des drones Solara par Google. Facebook n’a pas abandonné la piste HAPS puisque le réseau social s’est offert une startup britannique Ascenta. De son côté, Google s’apprête a tester ses drones au-dessus du désert du Nouveau-Mexique à partir du 6 octobre. Titan Aerospace estimait que ses drones solaires pourront voler 5 ans sans devoir se poser. Google va pouvoir vérifier si cette ambition est démesurée ou plausible. Sources : « UAE/Airbus HAPS First Flight », UASVision, 26 septembre 2014 Google Wants to Test UAS Internet Access in New Mexico », UASvision, 18 septembre 2014 « Zephyr Solar UAV Operates 11 Days in Winter Conditions », DefenceNews, 28 août 2014 « Après Facebook, Google rachète à son tour un fabricant de drones », LeMonde/Silicon2.0, 15 avril 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.