Les drones vont-ils remplacer les Canadairs dans la lutte contre les incendies ?

K-MAX-Stalker-XELe 18 novembre 2015, Lockheed-Martin a réalisé une démonstration de lutte contre les incendies riche de promesses. Le dispositif a mis en scène un petit drone de reconnaissance Stalker XE et un K-MAX, un hélicoptère drone capable de porter de lourdes charges. Lors de la démonstration, le premier est parvenu à repérer un feu via sa caméra infrarouge, transmettre les coordonnées au second qui est aller écoper de l’eau puis effectuer un largage pour éteindre l’incendie. Des escadrilles de drones pourraient bien remplacer les Canadair et hélicoptères traditionnels dans la lutte contre les incendies.

Les drones pourraient intervenir nuit et jour sur le site

A l’heure où l’aviation civile n’est plus qu’une interminable litanie de procédures à appliquer et de boutons de pilotes automatiques à tourner, les pilotes de Canadair sont peut-être les derniers pilotes héros de notre temps. Ce dernier carré a peut-être du soucis à ce faire car Lockheed-Martin vient de démonter qu’il est possible d’éteindre un incendie avec non pas un drone mais plusieurs. Dans notre société du risque zéro, cela pourrait coûter leur place dans le cockpit à nos courageux pilotes.

L’argument de Lockheed-Martin est clair. Alors que les opérations des avions bombardiers d’eau et hélicoptère de largage sont limitées par les conditions météo, notamment le vent ainsi que par les heures du jour, un drone permettrait de tripler le temps d’intervention sur le site d’un incendie. La démonstration réalisée le 18 novembre dernier a démontré la faisabilité du concept. Le Stalker XE offre une autonomie de 8 heures et sa caméra infrarouge haute-résolution lui permettrait d’opérer nuit et jour au dessus du théâtre d’opération.

Plus que sur l’usage des drones eux-même, le cœur de la démonstration portait en fait le logiciel de contrôle aérien qui a permet non seulement de coordonner l’action des deux drones sur le site de l’incendie mais aussi  prévenir en temps réel le aérien des mouvements des drones dans l’espace aérien civil. La démonstration a démontré la faisabilité du concept, reste à développer le logiciel pour que ce soit une noria de plusieurs drones qui puissent intervenir au-dessus d’un incendie sans relâche comme les pilotes « humains » savent le faire.

 

Source : « Lockheed Martin Conducts Collaborative Unmanned Systems Demonstration », Communiqué Lockheed-Martin, 2 décembre 2015

 

K-MAX et Stalker-XE, le duo de drones utilisés lors de la démonstration de Lockheed-Martin.

K-MAX et Stalker-XE, le duo de drones utilisés lors de la démonstration de Lockheed-Martin.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.