Google s’est offert Boston Dynamics

Boston-Dynamycs-Atlas-x3c.lrDans un article du New York Times du 4 décembre 2013, Andy Rubin avait vendu la mèche. Google a de grandes ambitions dans le secteur de la robotique et se donne les moyens de ses ambitions.

Celui à qui Google doit Android mène une ambitieuse stratégie de croissance dans ce secteur, et, après 7 petites acquisitions, Google passe à la vitesse supérieure en prenant le contrôle de Boston Dynamics. Les robots marcheurs conçus par ses ingénieurs porteront désormais les couleurs de Google.

La plus grosse acquisition de Google dans le domaine… pour l’instant

Le PETMAN de Boston Dynamics.

Le PETMAN, prototype de robot bipède, présenté par Boston Dynamics en mars 2012.

Après une série de 7 petites acquisitions dans le domaine de la robotique depuis le début de l’année, Google accélère son offensive non pas véritablement sur le marché de la robotique, mais dans la recherche. Google s’intéresse à la robotique de longue date, notamment sur son projet de Google Car autonome ou encore les liens qu’entretenait Google et Willow Garage, le concepteur du robot PR2.

En mettant la main sur Boston Dynamics, Google s’offre des compétences assez uniques dans le domaine de la robotique. L’américain est connu pour ses robots marcheurs Petman et surtout les BigDog, ces mules électroniques que Boston Dynamics cherche à mettre au point pour l’armée américaines. Dernièrement, c’est cette société qui a conçu Atlas, le robot qui sert de maître étalon pour la compétition de robotique qui va se disputer en 2014 sous l’égide de la DARPA.

Avec Boston Dynamics, Google poursuit ses acquisitions technologiques et s’est déjà constitué un cheptel de chercheurs en robotique assez unique. Que va faire le géant de cette concentration de cerveaux, Andy Rubin, l’homme qui a convaincu Sergey Brin et Larry Page de se lancer dans cette aventure de la robotique n’en a rien dit. Car, pour l’heure, Google met en place sa R&D, Google ne dispose pas de capacités industrielle pour produire plus que quelques prototypes. Google ira-t-il plus loin ? L’acquisition d’un acteur tel que iRobot pourrait ajouter ce volet à la stratégie de Google en robotique.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
This entry was posted in Robotique and tagged , . Bookmark the permalink.