Lancement low-cost pour la fusée japonaise Epsilon

Jaxa-EpsilonSur le papier rien d’extraordinaire, la fusée Epsilon de la JAXA, l’agence spatiale japonaise, n’a rien de bien révolutionnaire. Premier étage à poudre, 1,2 tonne mises sur orbite basse, 500 à 600kg sur orbite héliosynchrone, pas de quoi rivaliser avec une Ariane 5 ou une Falcon 9 américaine. Pourtant, la petite Epsilon innove. Plus besoin d’une salle de contrôle du type de celle de Cap Canaveral pour son lancement, un ordinateur portable suffit.

L’intelligence artificielle aux commandes

Officiellement, la fusée japonaise Epsilon a été lancée par seulement 8 personnes et 2 ordinateurs portables. On est loin de Cap Canaveral ou du centre de contrôle Jupiter 2 de Kourou. Le secret de la fusée Epsilon, son logiciel embarqué qui réalise en grande partie les check-out d’avant lancement. Les documents avancés par les scientifiques du JAXA, l’agence spatiale japonaise vont apparaître des chiffres impressionnants. Une mission est préparée en 6 mois, le lancement mené en 14 jours et la phase finale du lancement pourrait être bouclée par… 3 personnes. Yasuhiro Morita, chef de projet Epsilon de la JAXA explique : ” La nouveauté introduite avec Epsilon est symbolisée par la réduction drastique de la durée d’une campagne de lancement. Il faut seulement 7 jours pour ériger le premier étage sur le pas de tir. C’est une réduction majeure comparée aux 42 jours nécessaires à la fusée M-5 [NDLR: fusée japonaise de génération précédente], c’est actuellement la campagne la plus courte comparée aux fusées des autres pays. Cela a été rendu possible en introduisant un système de vérification automatique et autonome et en réduisant au maximum toute opération hasardeuses. ”  conclut le chef de projet.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
This entry was posted in Aéronautique, Logiciel embarqué and tagged . Bookmark the permalink.