(Français) Laval Virtual 2015 : Dassault Aviation déploie la réalité augmentée dans ses ateliers

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Hall-de-montage-Dassault-AviationLe système ressemble à un gros vidéoprojecteur monté sur un bras articulé. L’ouvrier, ou plutôt le compagnon comme on les appelle dans l’industrie aéronautique, place l’appareil face au panneau de fuselage sur lequel il doit travailler. Le dispositif lui projette alors les tâches à exécuter directement aux endroits précis où il doit les réaliser, sans même qu’il soit nécessaire de poser des marqueurs de repérage sur l’ensemble. L’application de réalité augmentée lui indique où il doit poser ses rivets, comment il doit monter une trappe d’accès, décompte pour lui le temps de séchage du revêtement qu’il doit appliquer. 

Le plan “Réalité augmentée” livre ses premiers résultats

Il s’agit de l’une des applications les plus ambitieuses dévoilée cette semaine lors de l’édition 2015 de Laval Virtual, l’événement annuel des entreprises spécialisées dans la réalité virtuelle et, aujourd’hui, la réalité augmentée. Cette application de réalité augmentée destiné à Dassault Aviation est l’un des tout premiers fruits du plan Réalité Augmenté, l’un des 34 plans de reconquête pour la nouvelle France industrielle initié par Arnaud Montebourg alors Ministre du Redressement productif. Alors que l’on parle d’une réduction  de ce nombre à 10 seulement, Diotasoft dévoile une première application ambitieuse pour Dassault Aviation avec un système projectif, une technologie baptisée Spatially Augmented Reality. Sebastian Knödel, directeur R&D de l’éditeur, souligne que l’industrie automobile serait, elle aussi, intéressée par le dispositif dévoilé à Laval. Des prototypes seraient en cours de test. Dassault Aviation sera le premier à en bénéficier, avec un déploiement prévu à partir du mois de juin 2015.

Outre le fait qu’elle fonctionne sans marqueur et de manière dynamique, le compagnon peut à tout moment déplacer le projecteur, l’image se recale en temps réel, un atout de la solution, c’est aussi qu’il est tant compatible avec ce projecteur (qui intègre le PC), mais aussi les tablettes numériques dont sont déjà équipés les contremaîtres ou encore avec les lunettes de réalité augmentée (de marque Vuzix).

La démonstration effectuée par Diotasoft lors de Laval Virtual 2015

La démonstration effectuée par Diotasoft lors de Laval Virtual 2015

On peut imaginer qu’en fonction de la tâche à effectuer, de l’espace disponible, les compagnons disposeront de l’outil le plus adapté pour les aider à réaliser au mieux cette tache.

Diotasoft travaille actuellement à la réduction de la taille de son dispositif. Actuellement, celui-ci peut être disposé jusqu’à 4 m de l’assemblage à “illuminer”. La précision est limité par la définition de l’image projeté. Plus le projecteur est éloigné, plus les pixel sont gros et moins bonne sera la précision. Pour une soudure dont la précision n’atteint que que 5 mm, pas de problème pour tenir éloigné le projecteur. Pour un perçage qui doit être réalisé au millimètre près, impossible de trop éloigner le projecteur.

 

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
This entry was posted in Non classé and tagged , . Bookmark the permalink.