Des chercheurs parviennent à reprogrammer une fourmi

FourmiDiscipline qui vise à moduler l’expression des gènes, l’épigénétique permet de modifier certaines caractéristiques physiques des d’individus. Elle permet aussi d’influer sur leur comportement.
Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie viennent de démontrer que l’on peut modifier radicalement le comportement d’un insecte, une simple fourmi en l’occurrence, s’est vue reprogrammée. Née pour être ouvrière, celle-ci est devenue soldat grâce à l’épigénétique.

L’épigénétique permet d’influer sur le caractère d’une fourmi

Ce sont les gènes qui  définissent qu’une fourmi charpentière va devenir une fourmi soldat ou une fourmi ouvrière. Leur affectation, mais aussi leur développement physique, n’est donc pas fonction de leur alimentation ou de circonstances externes. F1.large Reprogrammer une fourmi implique donc d’intervenir au niveau de ses gènes ou plutôt dans la façon dont ces gènes interviennent dans la vie de la fourmi pour littéralement reprogrammer son affectation dans la colonie. Les chercheurs ont découvert ce qu’ils ont baptisé une fenêtre de vulnérabilité épigénétique, c’est à dire un moyen d’influer sur la façon dont ce gène qui dicte la fonction, le caractère de la fourmi va s’exprimer. Un inhibiteur injecté à la fourmi a effectivement permis aux chercheurs de changer son affectation.

Interrogé par les journalistes de Gizmodo, Shelley Berger, la responsable de l’équipe de recherche estime que de telles manipulations ne sont pas possibles avec l’être humain, notamment du fait de systèmes sanguins différents de même qu’une barrière hémato-encéphalique qui ne permettrait pas le passage de l’inhibiteur vers l’ADN des cellules du cerveau humain. Néanmoins l’existence de « fenêtre de vulnérabilité épigénétique » pour certains comportements humains comme la dépression, l’épilepsie n’est pas exclue par le chercheur. Les médecins reprogrammeront-ils un jour les humains grâce à l’épigénétique.

Source :

« Someday Scientists Could Reprogram Carpenter Ants To Do Our Bidding« , Gizmodo, 1 janvier 2016

« Epigenetic (re)programming of caste-specific behavior in the ant Camponotus floridanus« , Science, 1 janvier 2016

 

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.