L’Italie a rejoint la bourse temps réel de l’énergie européenne

ligne-haute-tensionL’algorithme Euphemia, règne désormais sur les marchés de l’électricité de 20 pays européens, soit une consommation annuelle de 2.800 TWh.

Le marché italien a rejoint ce marché unique de l’électricité depuis 24 heures sans heurt. Euphemia gère les achats d’électricité des distributeurs d’électricité du continent pour une valeur de 150 millions d’euros chaque jour. Un véritable tour de force algorithmique sachant que celui si doit faire coïncider les offres de tous les producteurs d’électricité du continent, les besoins de tous les distributeurs tout en tenant compte des capacités de chaque ligne électrique des réseaux haute-tension.

L’extension de l’algorithme Euphemia se poursuit en Europe

PCR

Avec l’arrivée de GME (Gestore dei Mercati Energetici SpA), c’est à dire le marché électrique italien, Euphemia gagne un nouveau marché significatif en Europe. Reste la Grèce, et les pays de l’Est, puis les pays Baltes, la Turquie, l’Ukraine pour gérer les achats d’électricité sur tout le continent. Développé en langage Java  par la société belge N-Side, Euphemia est probablement l’un des algorithmes d’optimisation les plus sophistiqués en production dans le monde. Pour les amateurs en recherche opérationnelle, Euphemia (qui signifie EU Pan-European Hybrid Electricity Market Integration Algorithm), est un algorithme de type MIQP – Mixed-Integer Quadratic Programming.

Outre l’ajout de ces nouveaux pays, un autre défi attend les européen, c’est l’activation d’une méthodologie basée sur les flux (Flow-Based). Plus efficace pour faire la correspondance entre l’offre et la demande, cette mise à jour pourrait engendrer une économie de plusieurs centaines millions d’euros sur le continent. La faisabilité de cette mise à jour est discutée depuis les années mais les européens hésitent encore à l’appliquer et risquer de déstabiliser le marché, sachant que si les transactions ne peuvent aboutir en temps et en heure, c’est le blackout assuré pour les zones géographiques concernées.

L’évolution de l’algorithme attendra la fin de l’hiver

L'arrêt de deux tranches nucléaire en Belgique fragilise le réseaux électrique européen en Europe (Crédit photo : © Traumrune)

L’arrêt de deux tranches nucléaire en Belgique fragilise le réseaux électrique européen en Europe (Crédit photo : © Traumrune)

L’algorithme devait entrer en production sur la zone Central west European (CWE) dans un premier temps, mais les européens ont préféré repousser encore ce passage au flow-based après l’hivers. Avec l’arrêt des deux tranches nucléaires de Doel 3 et Tihange 2 en Belgique, le marché CWE est fragilisé.Le nouvel algorithme sera activé le 23 avril 2015 sur lal zone CWE mais la France et l’Allemagne devraient montrer la voie. Des mars, l’interconnexion des marchés franco-allemand passera en mode « flow-based ». L’économie attendue pourrait atteindre jusqu’à 100 millions d’euros par an.

Sources :

« Italian borders successfully coupled [pdf] », Communiqué de presse GME, 24 février 2015

« Could Europe’s New Grid Algorithm Black-out Belgium? », IEEE Spectrum, 13 février 2015

« Updated: CWE flow-based market coupling launch delayed by three weeks – sources », ICIS, 3 février 2015

« Italian borders power market coupling to launch Feb 24 », Platts, 2 février 2015

« German and French regulators meet / Mr Homann: « We agree that flow-based market coupling should begin as planned in March 2015 in the Central and Western European region. » , Communiqué Bundesnetzagentur, 20 janvier 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Développement, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.