Le système anti-crash du F-16 développé sur Android !

AutoGCASL’US Air Force va équiper ses F-16 d’un système anti-crash, l’Auto-GCAS pour Automatic Ground-Collision Avoidance System. Cet équipement va prendre les commandes de l’avion s’il détecte que la trajectoire de l’avion présente un risque de crash imminent. Testé sur drones depuis plusieurs années par la NASA, cet équipement marque une nouvelle étape dans la progression des automatismes dans les appareils pilotés qui seront de plus en plus des drones optionnellement pilotés. Ce projet marque aussi une nouvelle approche dans le développement des logiciels embarqués, puisque les chercheurs ont mis au point leurs algorithmes sur un smartphone. Et de fait ce logiciel qui semble extrêmement spécialisé pourrait bien se retrouver sur les vaisseaux spatiaux de la NASA, les avions civils et peut-être même nos automobiles.

Un logiciel développé sur Android et testé sur drone

Auto-GCAS DROID graphic

Les trajectoires d’évitement calculées par l’Auto-GCAS.

Il ressemble à rien d’autre qu’un gros avion télécommandé. Le DROID (Dryden Remotely Operated Integrated Drone) est le petit drone que les chercheurs de la NASA ont utilisé pour mettre au point l’Auto-GCAS, dispositif anti-collision qui va équiper le F-16D de l’US Air Force puis ses F-22 et F-35. Connecté au pilote automatique du DROID, le logiciel « prend le manche » s’il détecte un crash imminent et fait effectuer à l’appareil une violente manœuvre pour écarter le danger. Une centaine de personnes trouveraient la mort chaque années aux Etats-Unis du fait de la désorientation du pilote ou d’une erreur de pilotage proche du sol.

Le développement du système a commencé dans les années 80 et les chercheurs ont choisi de le développer sur un smartphone Android. Celui-ci, restant au sol, prend le contrôle du module de pilotage Piccolo (de Cloud Cap Technology) en cas de danger.

Le F16D et le drone DROID qui ont servis à mettre au point de système anti-crash Auto-GCAS.

Le F16-D et le drone DROID de la NASA qui ont servi à mettre au point de système anti-crash Auto-GCAS.

Après avoir été validé sur le DROID, le système a été monté sur un F16-D. 59 vols d’essais ont été réalisés et 556 manœuvres d’urgence réalisées par l’Auto-GCAS heureusement sans dommages pour l’avion et son pilote. Un succès qui a poussé les responsables de l’US Air Force de décider d’équiper la flotte actuelle de F-16 avec cette application et de mener les adaptations nécessaires pour les F-22 et F-35. Si le logiciel a bien été adapté pour être installé dans le système embarqué du F-16, les chercheurs ont bel et bien créé une version pour smartphone et tablette, une application que les pilotes civils pourraient bien prendre avec eux en vol pour améliorer leur sécurité. Le BYOD (Bring Your Own Device) dans le secteur de la secteur aérienne, la révolution mobile n’a pas fini de nous surprendre !

Source : « NASA-Pioneered Automatic Ground-Collision Avoidance System Operational », Communiqué NASA, 8 octobre 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, Développement, Logiciel embarqué, Mobile, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.