« The Physical Web » : Google veut donner la parole aux objets connectés

Sans-titre-1Outre son moteur de recherche, Google développe sans cesse des technologies innovantes qui changent notre quotidien et notre vie de demain. Android, Chrome, Gmail, Google Glass sont de celles-là. Mais n’oublions pas que le core business du californien, sa quasi unique source de revenus, c’est la publicité. Avec son projet Open Source « Physical Web », Google veut transformer n’importe quel objet en bannière publicitaire.

Tout objet connecté est potentiellement une bannière publicitaire

Physical Web - example

Quelques scénarios présenté par Google dans la documentation de Physical Web.

Il ne faut pas oublier que l’essentiel de ses projets visent à accroître le nombre de consommateurs qui visualisent ses publicités et leur exposition à ses publicités tout au long de leur journée. C’est la raison pour laquelle Google s’intéressent aux objets connectés tels que les Wearables avec Google Wear ou les voitures avec Android Auto. Google vient de dévoiler une nouvelle solution, publiée en Open Source sur Github, c’est « Physical Web ». Complètement inspirée par iBeacon, la solution de géolocalisation introduite par Apple au moment du lancement d’iOS 7, la solution Google se caractérise par sa simplicité. Un objet va pouvoir pousser vers votre smartphone un message lorsque vous passez à proximité. Tout comme iBeacon, « Physical Web » s’appuie sur le Bluetooth Low-Energy et se caractérise par la simplicité de son protocole. L’objet communicant va pouvoir envoyer un titre, un court texte, une icone et une URL. Rien de plus. Des produits relativement peu chers vont pouvoir l’implémenter et c’est bien là le but de Google. L’exemple évoqué par Google dans les documents du projet sont clairement publicitaire : le distributeur de Pepsi qui vous sollicite lorsque vous passez à proximité, une pizzeria qui fait sa promo, etc. Google donne quelques autres pistes telles que l’arrêt de bus qui diffuse l’heure d’arrivée du prochain bus, la voiture de location qui propose son formulaire d’inscription, etc.

Un beacon Estimote

Un beacon Estimote

On imagine rapidement le cauchemar de notre quotidien lorsque l’ensemble des objets qui nous entourent pourront nous solliciter de la sorte. Google évoque déjà la possibilité de spam engendrée par ce système, et en appelle à la communauté pour lui livrer ses idées. Une idée de business model futur pour Google qui ne pourrait laisser passer que les pub de ses annonceurs payants ? Les makers auront certainement des idées plus constructives pour exploiter cette technologie qui reste intéressante. Google a d’ores et déjà livré un firmware pour RFduino et sa puce Bluetooth BLE113. Espérons qu’ils inventeront des usages inattendus de cette technologie plutôt invasive dans le monde du futur tel que Google l’imagine.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Objets connectés, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.