le robot autostoppeur hitchBOT commence sa traversée de l’Allemagne

hitchBOT-à-MunichArrivé à Munich hier, hitchBOT le petit robot auto-stoppeur a entamé sa traversée de l’Allemagne ce matin. Ce matin, le petit robot attendait son premier chauffeur dans une station service du centre ville avec pour première destination, le célèbre château de Louis II de Bavière de Neuschwanstein. Après son étonnante traversée du Canada, le robot voyageur vient tester la générosité des conducteurs allemands pendant une dizaine de jour, une opération menée pour l’émission Galileo de la chaîne allemande Prosieben.

Pas franchement innovant en termes d’intelligence artificielle, de mécanique, hichBOT connait pourtant un succès médiatique sans précédent. Sa traversée du Canada a été suivie par les médias du monde entier alors que ce robot, incapable de marcher de manière autonome, se contente de faire de l’auto-stop et laisser les automobiliste le transporter d’une étape à l’autre. hitchbot_MapAu-delà de la technique, hitchBOT, c’est le rêve d’une robotique sympathique, aux antipodes de la robotique industrielle qui vole des emplois, de la robotique militaire et du fantasme Terminator, ou encore des robots aspirateurs qui ne font rêver personne.
Si hitchBOT n’est pas véritablement un robot avancé, il excelle dans un domaine : les relation sociale. En « exploitant » quelques humains, il sait communiquer très efficacement via son site Web, son compte Facebook et son fil Twitter avec ses dizaines de milliers de fans.
Bonne route à hitchBOT !

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.