Hyundai entre dans la course vers l’exosquelette industriel

Hyundai-Wearable-RobotHyundai Motor Group est l’un des quelques grands groupes mondiaux qui, aux côtés de nombreuses startups, s’est lancé dans la course à la commercialisation des premiers exosquelettes destinés à l’industrie.
Le coréen vient de dévoiler quelques images d’un exosquelette industriel, ainsi qu’un second, plus frêle, destinés à permettre aux paraplégiques ou aux personnes âgées de se déplacer sans effort, le H-LEX.

Hyundai vise les marchés des exosquelettes industriels, militaires et médicaux

Hyundai-Exoskeleton

Capable de lever de lourdes charges, l’exosquelette Hyundai pourrait intéresser l’industrie lourde… lorsqu’il sera commercialisé (Photo: Hyundai Motor Group).

Lockheed-Martin, Panasonic, Daewoo et maintenant Hyundai travaillent depuis plusieurs années à la mise au point d’exosquelettes industriels. L’objectif est de doter les ouvriers d’une carapace robotisée qui va démultiplier leur force. Lever une charge de plusieurs centaines de kilos, comme Hyundai l’évoque dans son communiqué ou porter un outil sans effort pendant une journée de travail, c’est ce que permettent aujourd’hui les prototypes de ces exosquelettes. De tels équipements permettront certainement des gains de productivité significatifs sur les chantiers navals, dans l’industrie aéronautique, par exemple.

Dernier venu dans cette recherche du « super-ouvrier », l’exosquelette du coréen Hyundai parait bien imposant. Les flexibles bien visibles semblent indiquer la présence de vérins hydraulique et non pas d’actionneurs électriques.

Hyundai H-LEX

La nouvelle version du H-LEX, l’exosquelette de marche pour les personnes âgées et paraplégiques de Hyundai. (Photo: Hyundai Motor Group)

Des flexibles, ainsi qu’un câble électrique et/ou informatique relient la machine à une station, ce qui semble indiquer l’absence d’autonomie du dispositif. En outre, les mains du porteur sont totalement mobilisées par les actionneurs. Les ingénieurs ont doté l’exosquelette de pinces afin de saisir des objets de grande taille.
Hyundai évoque aussi des applications militaires pour son exosquelette sans que des images viennent étayer la piste d’une version militaire de l’exosquelette qui serait réellement autonome.

Enfin, Hyundai a publié quelques photos de ce qui semble être une nouvelle version de son exosquelette médical H-LEX, une machine qui va venir concurrencer l’Ekso Bionics qui est déjà commercialisé à petite échelle.

Source : « 현대자동차그룹이 꿈꾸는 모빌리티의 미래 웨어러블 로봇이 만들 세상은 어떤 모습일까요? », Communiqué Hyundai, 11 mai 2016

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.