iDate : 80 milliards d’objets connectés d’ici 2020

Le compteur electrique Linky d'ERDFSpécialisé dans les télécoms, le cabinet d’étude iDate s’est intéressé à l’essor de l’Internet des Objets / Internet of Things. Ses analystes ont cherché à évaluer le nombre de terminaux communicants ainsi que les équipements communicants, type M2M. Verdict : en 2012, 15 milliards d’objets étaient d’ores et déjà en ligne, que ce soit directement ou via un équipement intermédiaire. La croissance de ce parc est fulgurante : en 2010, notre planète en comptait encore que 4 milliards d’objets connectés. 10 ans plus tard, ils seront 80 milliards.
Pour parvenir à un tel chiffre, les analyses ont cumulé les objets capables de communiquer eux-mêmes, via des liaisons M2M, les « communicating devices », c’est à dire PC/tablettes et smartphones et enfin des objets capables d’interagir via des dispositifs type puces RFID ou simples QRCode, baptisés IoO (Internet des Objets). iDATE INSERTION 2Ce sont eux qui vont connaitre la plus forte croissance : de l’ordre de 41% par an entre 2010 et 2020, si bien qu’en 2020, 85% des objets connectés seront ces IoO. C’est mieux, beaucoup mieux que le parc de smartphones et autres tablettes (11% du parc) et enfin des équipements M2M, plus chers que les IoO qui n’atteindront encore que 4% du parc en 2020. L’étude « Internet of Things : Outlook for the top 8 vertical markets » a été publiée par l’iDate le 26 août 2013.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Logiciel embarqué, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.