IMTS 2014 : Local Motors produit « en live » sa première voiture imprimée en 3D

StratiL’impression 3D est la star de l’IMTS, le grand salon de l’industrie américaine qui se tient à Chicago cette semaine. Parmi l’un des exposants qui fait le buzz cette année, Local Motors. Le sympathique petit constructeur arizonien qui a fait du crowdsourcing son cheval de bataille y a présenté sa voiture imprimée en 3D. Ou plutôt il réalise le premier modèle directement sur le stand. Surprise, Renault est de la partie, puisque c’est le français qui fournit la mécanique (électrique) qui va animer la première voiture imprimée en 3D produite par Local Motors, la Strati.

Un projet issu d’un concours de design

La phase d'impression 3D de la Strati.

Première étape de la production de la Strati : L’impression 3D.

C’est un happening peu banal qu’est en train de mener Local Motors sur l’IMTS 2014, le grand salon de l’industrie américaine. Le petit constructeur a pris le pari de produire sa Strati directement sur son stand tout au long de l’événement. Impression 3D de la coque, fraisage puis installation des éléments mécaniques et enfin premier tours de roue de cette étonnante petite voiture, le constructeur à jusqu’à samedi pour tenir son pari.
Ce projet de voiture imprimée en 3D a été lancé voici plusieurs mois et a été l’objet d’un concours de design en avril dernier. Plus de 200 design ont été en compétition et c’est le design Strati d’un italien, Harlock, qui a été choisi pour cette première Local Motors imprimée en 3D. Le constructeur travaille sur les méthodes de production et d’usinage de la voiture avec le centre de recherche National Laboratory d’Oak Ridge et Cincinnati Incorporated, un gros constructeur de machines outils.

44 heures pour imprimer le châssis carbone

Local-Motors-Strati

La phase de fraisage du châssis carbone pour réaliser les perçages et améliorer les surfaces de la Strati.

Le châssis en carbone a donc été imprimée en 3D sur le stand, une phase qui nécessite tout de même 44 heures d’impression. Ce châssis a ensuite été usiné avec une fraiseuse tout aussi imposante que l’imprimante 3D nécessaire à produire, d’une pièce, la coque de ce petit véhicule biplace. Ces deux phases ont été maintenant achevées et l’équipe de Local Motors est en train d’assembler les pièces mécaniques de la voiture. Des pièces qui ne surprendraient pas un garagiste français, puisque ce sont celle d’une Renault Twizy.

Le français a en effet contribué au projet en fournissant sa petite biplace électrique. Celle-ci à été promptement désossée par l’équipe Local Motors qui en a récupéré les éléments mécaniques et surtout électrique pour les monter dans sa Strati. Celle-ci doit pouvoir prendre la route dès samedi, à la fin de cette IMTS 2014 qui restera dans l’histoire comme une édition où l’impression 3D a fait le « show ».

Sources :

« 3D-Printed Car Rapid Assembly », Blog Local Motors, 11 septembre 2014

« 3-D Printing Steals the Show: Notes from IMTS 2014 », IndustryWeek, 10 septembre 2014

« World’s First 3D-printed Car To Be Live Printed, Assembled During IMTS », Communiqué Local Motors, 8 septembre 2014

« Renault On Twizy’s Powertrain In 3D Printed Car At IMTS 2014 », Blog Local Motors, 22 août 2014

 La Strati de Local Motors

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Automobile, Impression 3D, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.