iRobot se déleste de ses robots militaires

iRobot-militaryiRobot, le constructeur du robot aspirateur Roomba vient de dévoiler un plan de cession de son activité sécurité et militaire. Pour 45 millions de dollars, le fond Arlington Capital Partners prend le contrôle de cette activité historique d’iRobot. Une activité qui a pourtant permis à l’américain de vendre plus de 6.000 robots aux forces armées et services de déminage de nombreux pays. Selon le communiqué officiel, cette session va donner les moyen de consolider ses positions sur le marché des robots de services pour la maison, un marché de masse sur lequel il a déjà vendu 14 millions de robots.

iRobot vend ses robots militaires pour financer son rachat d’actions

Si le grand public connait iRobot pour ses aspirateurs Roomba, l’américain commercialise depuis de nombreuses années une gamme de robots de reconnaissance et de déminage aux forces de police et forces armées de nombreux pays. iRobot FirstLookFirstLook, SUGV, PackBot and Kobra, ces robots sont commercialisés de 20.000 $ jusqu’à 600.000 $ pièce. A cet égard, 45 millions de dollars peut sembler une somme modeste pour cette activité historique à l’origine de l’entreprise créée par Rodney Brooks, Colin Angle et Helen Greiner en 1990. Une activité encore dynamique puisque iRobot avait décroché auprès de l’U.S. Navy un contrat de 96 millions de dollars en octobre 2015.
A court terme, la vente de cette activité militaire va permettre d’accroître sa campagne de rachat d’action. Initialement, celle-ci était dotée de 65 millions de dollars, c’est donc 100 millions de dollars qui vont être consacrés à racheter des actions afin de soutenir le cour IRBT. Si les résultats d’iRobot sont en croissance régulière (près de 557 M$ en 2014 contre 487 M$ en 2013), iRobot est porté par sa croissance à l’international, notamment sur les nouveaux marchés comme la Chine mais il est plus à la peine aux Etats-Unis. L’élargissement de son portefeuille de robots civils, notamment vers les tondeuses automatiques, plus politiquement correctes, lui permettra sans doute de compenser la perte du marché militaire.

Sources :

« iRobot Announces Sale of Defense & Security Business to Arlington Capital Partners », Communiqué iRobot, 4 février 2016

« iRobot’s robotic lawn mower gets U.S. regulatory approval », Reuters, 12 aout 2015

« Robot Wants to Prove Americans Love Robots, Too », Bloomberg, 9 janvier 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.