Jonathan Ive : Itinéraire d’un designer surdoué

Jony-Ive,-le-génial-designer-d'AppleJonathan Ive, c’est le chef du design d’Apple depuis 1998, le designer star du moment. Pur produit de l’école de design anglaise, Jonathan Ive est, avec Tim Cook et bien sûr Steve Jobs, l’un des acteurs clés du renouveau d’Apple. C’est à ce surdoué qu’Apple doit les iMac G3 colorés commercialisé en 1998, ses Powerbook, iPhone, iPad pour ne citer que les succès les plus marquants de la marque à la pomme. Il a aussi connu quelques revers commerciaux, comme l’échec du Newton on encore celui du TAM, la Macintosh du vingtième anniversaire. Des échecs qui, ont poussé Steve Jobs à revoir l’organisation industrielle d’Apple a son retour. En transférant le pouvoir au design et non plus à ses ingénieurs, l’emblématique PDG a trouvé une formule qui allait placer la marque sur la voie d’une croissance exceptionnelle. Une organisation que de nombreux industriels essayent encore de copier aujourd’hui. Cette biographie de Jonathan Ive revient sur ce qui restera sans nul doute l’âge d’or d’Apple.

L’histoire d’un homme discrêt

Le Newton MessagePad de seconde génération est signé Jonathan Ive (Photo : Nzeemin / Wikimedia-Commons)

L’Apple Newton de seconde génération est signé Jonathan Ive (Photo : Nzeemin / Wikimedia-Commons)

Pas simple de rédiger une biographie sur Jonathan Ive tant la culture du secret règne chez Apple. Dans son dernier livre « Jony Ive : Le génial designer d’Apple« , Laender Kahney, ancien rédacteur en chef de Wired.com et aujourd’hui à la tête du site CultofMac, retrace la carrière de ce designer surdoué. L’anglais, qui a démarré sa carrière chez Tangerine à Londres a été rapidement repéré par Robert Brunner, le chef du design d’Apple. Celui-ci à confié à l’agence le design du Juggernaut, un projet exploratoire d’appareil mobile. Un projet avancé dont certains pensent que le véritable but est d’attirer le jeune designer dans ses filets car c’est sa troisième tentative pour recruter Jony. L’anglais cède et part pour la californie en septembre 1992, il a alors 27 ans.

L'IMac G3, ici dans sa déclinaison Blueberry, a été lancé en août 1998  (Photo : Thomas Kaiser / Wikimedia Commons)

L’IMac G3, ici dans sa déclinaison Blueberry, a été lancé en août 1998 (Photo : Thomas Kaiser / Wikimedia Commons)

Apple qui, dans les années 80, externalisait son design, notamment auprès de Frog Design, s’est doté d’une équipe interne sous l’impulsion de Robert Brunner qui, dans les années 90, constitue une dreamteam du design à San Francisco. Il recrute Daniele De Luliis, Barley K Andre et enfin Jonathan Ive. L’équipe de Brunner va immédiatement se heurter à la culture Apple : les designers n’interviennent qu’après le travail des ingénieurs, pour faire en quelque sorte une enveloppe pour un produit déjà conçu. Un modèle qui montre alors ses limites. Les cycles de conception sont trop long, les produits pas assez innovants, le constructeur va se retrouver au bord du précipice. Jonathan Ive, chargé de dessiner la seconde génération du PDA Newton se distinguera par la qualité de son travail, mais ne parviendra pas à sauver du naufrage ce précurseur de l’iPad.

Le retour de Steve Jobs est déterminant dans la carrière du designer

En 2002, Jonathan Ive parvient à imposer sa couleur fêtiche, le blanc, à Steve Jobs pour l'iMac G4. (Photo : Benjamin Thompson)

Pour l’iMac G4, Jonathan Ive parvient à imposer sa couleur fétiche, le blanc, à Steve Jobs  (Photo : Benjamin Thompson)

Il faudra attendre 1997 et le retour de Steve Jobs pour que les choses bougent. Le co-fondateur d’Apple, après avoir cherché à l’extérieur une star du design afin de relancer la marque, va finalement trouver le futur directeur du design en interne, ce sera Jony Ive. Les deux hommes vont repenser l’organisation de l’entreprise, le design dictant désormais sa loi aux ingénieurs. Une révolution interne qui va faire grincer des dents dans les bureaux d’études d’Apple, mais le designer peut alors imposer son style à la marque : sa recherche de la simplicité est constant et son sens du détail obsessionnel s’accorde avec celui de Steve Jobs. Une vraie amitié va naître entre les deux hommes, même si le designer devra accepter que son génial patron s’attribue quelques-unes de ses idées à l’occasion… Cette collaboration va donner naissance à quelques-uns des designs les plus réussi de l’histoire de la marque et de l’industrie en général : iMac G3, iMac G4, iPod, iPod Shuffle, Powerbook, Macbook Air et bien sur les iPhone et iPod.

Jony Ive prend sous sa coupe les OS de la marque

Outre le design harware, Jony Ive assure désormais la direction des équipes iOS et OS X. Il a imposé le

Jony Ive a imposé le « flat design » sur iOS 7. (Photo : Apple)

Le designer a non seulement dessiné les produits qui ont fait changer de dimension Apple, mais aussi la façon de produire les ordinateurs. Il va imposer l’aluminium taillé dans la masse, pour produire des portables plus fin. Un nouveau témoignage du souci de simplification qui anime toujours le designer. Pour preuve, la nouvelle interface utilisateur d’iOS 7. Depuis 2012 c’est en effet le designer star d’Apple qui a pris sous sa coupe iOS, le système d’exploitation des terminaux mobiles de la marque. Preuve s’il en faut encore que la réussite des produits de demain sera dans cette fusion entre hardware et software, une alchimie que bien des industriels ont du mal à mettre en place encore aujourd’hui.

Dès qu’il prend la direction des systèmes d’exploitation Apple, Ive relègue immédiatement le design skeuomorphique d’iOS aux oubliettes de l’histoire des interfaces utilisateurs. Son grand défenseur, Scott Forstall, le responsable du soft Apple évincé, Jonathan Ive va pouvoir nettoyer l’OS mobile d’Apple des anachronismes qu’il n’a jamais pu supporter et imposer le « Flat design », une IHM dépouillée et simplifiée à l’extrême. Un leitmotiv dont il n’a jamais dérogé. « Jony Ive : Le génial designer d’Apple » de Laender Kahney, un livre passionnant, même si on n’est pas un fanboy de la marque!

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Développement, Mobile, Objets connectés, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.