La NASA veut relancer la course au supersonique

NASA QueSSTA peine le prix du baril de pétrole retombé que les projets d’avions civil supersoniques réapparaissent. Outre les projets de quelques constructeurs privés, la NASA travaille de longue date sur la maîtrise de l’onde de choc provoquée par le vol supersonique. Mieux, l’agence lance la phase initiale de design d’un jet supersonique, le Quiet Supersonic Technology (QueSST), un appareil qui devrait valider les tests en soufflerie et essais en vol. Un appareil supersonique sans bang supersonique perceptible est-il possible ? C’est ce que les chercheurs souhaitent démontrer.

Selon les chercheurs, le vol supersonique sans le « Bang » est possible

Les Etats-Unis tiennent-ils enfin leur revanche sur ces européens qui sont parvenus à concevoir un avion de ligne là où leurs industriels ont échoués ? Très exactement 47 ans (!) après le premier vol du Concorde, la NASA a annoncé sa volonté de construire un jet supersonique. Lancé dans le cadre d’un programme de recherche sur 10 ans, la « New Aviation Horizons initiative », son QueSST ne sera pas de la taille d’un Concorde, mais plus proche d’un avion d’affaire. La NASA a débloqué 20 millions de dollars à Lockheed Martin afin de réaliser les étude préliminaires du jet. Le géant américain va travailler avec GE Aviation pour le volet motorisation, mais aussi avec le californien Tri Models Inc., un spécialiste de la construction de maquettes de souffleries. L’équipe projet dispose de 17 mois pour boucler cette phase d’étude. La phase suivante sera probablement la construction d’un prototype qui permettra de vérifier que la théorie est bien vérifiée par les faits et que cet appareil ne cause effectivement pas de nuisances sonores. Pour Jaison Shin, l’administrateur de cette mission de recherche, aucun doute, « développer, construire et tester en vol un prototype est la prochaine étape logique afin de permettre à l’industrie aérienne de s’ouvrir au vol supersonique. »

 

Le jet d’affaire est le premier débouché de ces recherches sur le vol « BOOMLESS »

QueSST maquette de soufflerie

La NASA a attribué 20 millions de dollars à Lockheed-Martin afin de mener les pré-études du QueSST et faire voler un modèle réduit du futur supersonique.

Pour l’heure, les constructeurs aéronautiques avancent à pas comptés dans cette direction. Le mieux placé dans la course au supersonique semble être Aerion Corporation, la startup du milliardaire Robert Bass. Celle-ci a enregistré ses premières commandes et bénéficie du soutien d’Airbus et son jet AS2 devrait voler d’ici 5 ans. Selon ses concepteurs, celui-ci pourra voler jusqu’à Mach 1,2 en croisière « BOOMLESS »  donc sans boum sonique au-dessus des terres et jusqu’à Mach 1,5 en croisière rapide. La cabine peut accueillir environ 8 luxueux sièges  et, en décollant à un peu moins de 55 tonnes, l’avion pourra voler sur 8 000 à 9 000 km, selon la vitesse choisie. Parmi les autres projets en cours, le russe Sukhoi mène désormais seul le projet SSBJ, un projet qui hérite du projet conjoint entre Sukhoi et Gulfstream dans les années 90. Un anglais, HyperMach est lui aussi dans la course avec le SonicStar, un avion d’affaire capable de voler jusqu’à Mach 4… grâce à une propulsion hybride. Un projet hyper-ambitieux dont on est à peu près sans aucune nouvelles depuis son lancement, en 2011.
La NASA compte tout d’abord faire voler une maquette à échelle 1/2 vers 2020… si les budgets sont votés par le prochain président des Etats-Unis.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.