Les incroyables projets pour détruire l’astéroïde Apophis

AstéroïdeUne dépêche stupéfiante a été publiée voici quelques jours par l’agence russe d’information TASS. Sabit Saitgarayev, chercheur en chef du Makeyev Rocket Design Bureau propose de lancer un missile nucléaire sur l’astéroïde 99942 Apophis. D’après les calculs initiaux de la NASA, celui-ci qui mesure tout de même 270 m de hauteur doit passer à proximité de la terre en 2029, puis en 2036. Le chercheurs russes propose de détruire cette astéroïde avec un missile nucléaire reconditionné. Si les calculs de trajectoire ont été affinés par la NASA et le risque d’Armageddon pour 2029 semble écarté, les chercheurs de plusieurs pays se cassent la tête sur la façon dont on pourrait détruire un astéroïde qui pourrait menacer la terre.

Dévier Apophis, faute de pouvoir le détruire

HAIV

L’arme nucléaire mise au point par l’Asteroid Deflection Research Center de l’université de l’Iowa pour contrer Apophis.

Découverte en 2004, l’astéroïde 99942 a alors fait la une des médias car les calculs de la NASA fixait à 2,7% les chances que cette astéroïde alors baptisé Apophis ne fasse impact sur la Terre en 2029. Une probabilité faible, mais bien réelle d’une catastrophe majeure puisque l’astéroïde pèse entre 40 à 50 millions de tonnes. Depuis, de nouvelles observations réalisées avec le grand télescope de Kitt Peak en Arizona et l’observatoire d’Arecibo ont permis aux chercheurs d’affiner leurs calculs. Apophis devrait passer à environ 30.000 km de la terre, la probabilité d’un impact tombant à 4 chances sur un million. L’astéroïde pourrait bien emporter avec elle quelques satellites mais elle ne devrait pas faire de victimes.
Néanmoins, le risque d’impact d’un astéroïde sur la terre est loin d’être nul et les chercheurs travaillent sur les moyens sinon de détruire, au moins d’infléchir la trajectoire d’un objet céleste qui aurait pris la terre pour cible. L’idée d’un raid d’astronautes prenant pied sur l’astéroïde pour la faire sauter a très sérieusement été reprise par les américains non plus pour faire exploser l’astéroïde, mais simplement l’étudier. Le « Asteroid Deflection Research Center » de l’université de l’Iowa a estimé qu’une mission habité était possible avec les technologies actuellement maîtrisées par la NASA. Un vaisseau  Orion doit pouvoir emmener 4 à 6 astronautes du Apophis dans une mission de 180 jours . Par ailleurs les chercheurs ont étudié une solution plus radicale avec un projectile hypervéloce qui va percuter l’astéroïde pour y enfoncer une bombe nucléaire. Ces chercheurs ont aussi étudié la possibilité d’envoyer des missiles balistiques Minuteman III et  SM-3 Block IIA pour intercepter en dernier recours l’astéroïde avant qu’il ne percute les Etats-Unis.

Parmi les solutions étudiées par l'ESA, la sonde Don Quijote doit frapper l'astéroïde Apophis pour lui faire quitter sa trajectoire.

Parmi les solutions étudiées par l’ESA, la sonde Don Quijote doit frapper l’astéroïde Apophis pour lui faire quitter sa trajectoire.

Les russes, qui estiment que l’astéroïde pourrait bien percuter la terre en 2036, ont eux aussi étudié des méthodes pour neutraliser la menace avant qu’Apophis ne soit à portée de missile nucléaire. La stratégie évoquée est de détourner l’astéroïde de sa trajectoire. Interviewé en 2009 Anatoly Perminov à la tête de Rosaviakosmos évoquait le recours, non pas à une bombe nucléaire, mais aux lois de la physique. L’Europe a ainsi étudié Don Quijote, un vaisseau spatial « percuteur » qui doit venir frapper Apophis pour infléchir sa trajectoire. Plus originale, la solution avancée par Claudio Bombardelli, chercheur de l’équipe de concepts avancés de l’ESA, l’agence spatiale européenne. Celui-ci propose de fixer un moteur électrique sur l’astéroïde et deux poids attachés par des câbles. Ce moteur va permettre d’accélérer la rotation de l’astéroïde jusqu’à une vitesse de rotation critique qui va entraîner sa désagrégation.

Le soleil, un allié pour contrer les astéroïdes

Une nuée de miroirs concentrant la lumière du soleil pourrait faire fondre Apophis.

Une nuée de miroirs concentrant la lumière du soleil pourrait bien faire fondre Apophis.

L’approche, purement basée sur les lois de la physique n’est pas sans élégance. D’autres chercheurs sont allés chercher un autre allié : le soleil. Massimiliano Vasile et Christie Alisa Maddock proposent pour leur part de dévier les astéroïdes potentiellement menaçantes grâce à des miroirs. En concentrant la lumière solaire sur une face de l’astéroïde, celle-ci va fondre et changer de trajectoire. Tout aussi « zen », la solution avancée par la Chine vise à utiliser une voile solaire pour littéralement tirer Apophis hors de sa trajectoire. Les calculs des chercheurs ont démontré qu’une voile de 10 kg seulement pourrait éloigner Apophis de sa trajectoire en 1 an.

Encore purement théoriques, ces techniques sauveront peut-être un jour l’humanité d’une astéroïde tueuse. Que ce soit Apophis ou une astéroïde qui reste encore à découvrir.

 

 

 

 

 

Sources :
« Russia’s improved ballistic missiles to be tested as asteroid killers », dépêche de l’agence TASS, 11 février 2016

« Proposed Missions Could Deflect Space Rocks Like Asteroid Apophis », Space.com,  30 octobre 2011

« China Reveals Solar Sail Plan To Prevent Apophis Hitting Earth in 2036 », MIT Technology Review, 18 août 2011

« Russia’s Armageddon plan to save Earth from collision with asteroid », The Guardian, 30 décembre 2009

« NASA Refines Asteroid Apophis’ Path Toward Earth », Communiqué de presse NASA, 7 octobre 2009

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.