L’Europe teste à son tour un laser anti-drones

MBDA Lasereffector testAprès la marine des Etats-Unis, c’est au tour de l’Europe de tester un laser anti-drones pour ses navire. C’est plus précisément le Royaume-Uni qui a confié à un consortium d’industriels européens la réalisation d’un laser à haute énergie de démonstration dans le cadre de son programme Dragonfire. Après les tests mené au sol, le système vient de connaitre son baptême du feu en mer.

Le système Dragonfire doit être validé en 2019

Membre du consortium Dragonfire, MBDA Deutschland GmbH vient de réaliser une première série de test du laser anti-drone depuis une installation militaire sur la côte de la mer du nord. Du 4 au 14 octobre, de jour comme de nuit, le missilier a testé le système de guidage du dispositif avec un quadcopter pour cible. D’après le communiqué officiel, ces tests ont été un succès, y compris alors que le drone menait des manœuvres évasives afin d’échapper au rayon mortel. Le système mobile sur 360° a apparemment démontré sa capacité à faire face à l’arrivée d’un essaim de drones, une attaque par saturation lors de laquelle le laser doit rapidement changer de cible. A l’heure ou l’Etat islamique lance des drones armés de grenades sur les troupes loyalistes à Mossoul, la demande pour de tels équipements risque de précipiter la mise au point de ces lasers tueurs de drones.

Sources :

« L’État islamique utilise des drones dotés de grenades à Mossoul », opex360, 16 novembre 2016

« MBDA Deutschland successfully tests new laser effector », Communiqué MBDA, 14 novembre 2016

« Ministry of Defence finalising high energy laser demonstration programme with UK DRAGONFIRE », Communiqué MBDA, 16 septembre 2016

 

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.