Un LIDAR « low-cost » pour la voiture autonome de demain

lidar-autoLes pièces sont en train de se mettre en place pour la commercialisation à grande échelle. Dans le vaste éventail de technologies nécessaires pour lancer une voiture autonome sur les routes, figure le LIDAR. Ce détecteur laser permet à la voiture de cartographier en 3D et en temps réel son environnement. Si la technologie est maîtrisée depuis de nombreuses années, celle-ci était encore incompatible avec le prix d’une automobile. L’allemand Osram Opto Semiconductors vient de dévoiler un composant qui va faire sauter ce verrou technologique.

Le coût du LIDAR bientôt divisé par… 1.800

C’est lors du salon Electronica 2016 qu’Osram Opto Semiconductors a dévoilé un projet de LIDAR a très bas prix. Le LIDAR pour « light detection and ranging » utilise des diodes laser afin de mesurer la distance qui sépare les objets environnant le capteur. Installé sur le toit d’une voiture, il permet a celle-ci de cartographier son environnement. Le capteur est donc pratiquement indispensable pour faire rouler un véhicule autonome, en complément des caméras et radars. Le problème, c’est qu’un LIDAR tel qu’on peut en voir sur le toit des Google Cars était facturé ente 70.000 et 80.000 $ pièce. Un coût incompatible avec la construction en série de voitures autonomes.

osram-opto-semiconductors-lidar

Le projet de LIDAR dévoilé par Osram Opto Semiconductors lors du salon Electronica 2016.

Velodyne, le spécialiste du LIDAR, a récemment reçu un investissement de Ford et de Baïdu pour créer des LIDAR pouvant être industrialisés à grande échelle. Déjà Velodyne a revu sa copie et lancé le HDL-64E, un LIDAR proposé à 8.000 $ « seulement », mais les constructeurs automobiles attendent des progrès bien plus conséquents de la part de leurs équipementiers pour que le surcoût d’une voiture autonome ne soit pas rédhibitoire pour leurs futurs acheteurs. Ce qu’Osram Opto Semiconductors prépare, c’est un LIDAR qui qui devrait être commercialisé à 40 euros seulement. Ce composant est bâti sur des composants de nouvelles générations, les MEMS. Pour créer son LIDAR, Osram Opto Semiconductors s’est allié avec Innoluce, une startup qui lui fournit les miroirs laser et qui vient d’être rachetée par Infineon Technologies.
Avec 4 diodes lasers, ce nouveau LIDAR est moins puissant que le HDL-64E de Velodyne qui en compte 64, mais il est beaucoup plus rapide. Ses impulsions laser, de l’ordre de 5ns sont deux fois plus courtes que celles de son rival et sa portée est bien plus grande. L’industriel estime pouvoir livrer les premier composants aux équipementiers à partir de l’été 2017, tandis que la production en série pourrait être lancée en 2018. Dès lors, de plus en plus de voitures semi-autonomes ou totalement autonomes pourront être commercialisées.
Sources :

« A milestone for laser sensors in self-driving cars », Communicaué de presse Osram Opto Semiconductors, 7 novembre 2016
« Osram Opto Semiconductors », TechCrunch, 16 août 2016

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.