Lockheed Martin dévoile son projet de drone pour la Navy

UCLASS-landingC’est le célèbre bureau d’étude Skunk Works de Lockheed Martin qui a été chargé par le constructeur de développer un nouveau drone pour la Navy. C’est le quatrième concurrent à la compétition UCLASS (Unmanned Carrier Launched Airborne Surveillance and Strike), le programme de drone de surveillance et d’attaque qui sera embarqué sur les portes-avions de la marine américaine. Le projet doit théoriquement aboutir à des livraisons en 2020… si tout va bien.

Lockheed Martin reprend la formule de l’aile volante  qu’il maîtrise déjà avec son RQ-170 Sentinel mais pour un appareil qui semble être monomoteur. Le constructeur a promis une réutilisation maximale des logiciels et équipements d’autres programmes : RQ-170 mais aussi F-35C… pas de quoi rassurer le contribuable américain.

Cet appareil, baptisé Sea Ghost par son constructeur, va avoir affaire à forte partie : Boeing, General Atomics Aeronautical Systems et Northrop Grumman sont sur les rangs.

Les plus avancés sont General Atomics mise sur le Sea Avenger, version navalisée de son Predator C Avenger, un appareil qui a déjà réalisé son premier vol en février 2012, tandis que Northrop Grumman va s’appuyer sur son X-47B UCAS qui vole déjà.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.