La Nasa a testé avec succès une turbopompe réalisée en impression 3D

turbopompe-nasaCe sont des pièces maîtresses d’un moteur de fusée : Les turbopompes alimentent le moteur fusée en carburant et comburant. Des pièces mécaniques critiques qui tournent à très haute vitesse pour délivrer de très hautes performances. Pour la première fois, la Nasa a testé une turbopompe entièrement conçue pour être fabriquée par impression 3D. Celle-ci est parvenue à la faire fonctionner à la vitesse ahurissante de 90.000 tours par minute. D’une taille comparable à celle d’un moteur de machine à laver, à une telle vitesse de rotation, la turbopompe délivre plus de 4.542 litres d’hydrogène liquide par minute. C’est un composant clef de la fusée qui amènera un jour l’homme sur Mars

45% de pièces en moins dans cette turbopompe grâce à l’impression 3D

A la droite du moteur fusée, la turbopompe imprimée en 3D.

A la droite du moteur fusée, la turbopompe imprimée en 3D.

Même les pièces les plus exigeantes peuvent désormais être produites grâce à l’impression 3D, y compris les moteurs fusée. SpaceX produit déjà la chambre de combustion de son moteur fusée SuperDraco via le procédé d’impression 3D métal DMLS (Direct metal laser sintering). Ce moteur offre une poussée de 16.000 livres (7,2 tonnes) et peut être rallumé à de multiples reprises lors du vol. Cette fois, la Nasa a testé une turbopompe réalisée selon la technique de fabrication additive laser dite SLS (Selective Laser Sintering), une pompe capable d’alimenter un moteur fusée de 35.000 livres de poussée (près de 35 tonnes). Un composant clef du moteur de la fusée de type Space Launch System Block II de 143 tonnes que prépare la Nasa pour amener un jour l’homme sur Mars.

Outre ses performances, cette turbopompe présente l’avantage de compter 45% de pièces en moins qu’un modèle équivalent produit avec des procédés traditionnels. Une simplification qui visiblement ne s’est pas faite au sacrifice de la fiabilité puisque cette turbopompe a passé avec succès la série de 15 simulations de vol auxquels elle a été soumise cet été.

Sources :

« Successful NASA Rocket Fuel Pump Tests Pave Way for 3-D Printed Demonstrator Engine », Communiqué Nasa, 26 août 2015

« SpaceX completes qualification testing superdraco thruster », communiqué SpaceX, 27 avril 2014

 

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.