L’étonnant catalogue 3D ‘à imprimer’ du ministère de la santé américain

VirusImprimer en 3D un cerveau humain, un crane ou un virus, c’est c’est que propose le NIH 3D Print Exchange. Lancé voici quelques semaines, ce site est le catalogue « officiel » d’objets 3D imprimables lancé par le Department of Health and Human Services américain, le ministère de la santé. Cette démarche a pour objectif d’aider aux étudiants en médecine à étudier l’anatomie ainsi qu’aux chirurgiens de répéter leurs procédures sur ces modèles 3D.

Une remarquable initiative de type « Open Data » dont on ne peux espérer qu’elle en entraînera d’autres. Alors à quand les modèles 3D des musées nationaux, ouvrages d’art en téléchargement ?

Vers une multiplication des catalogues 3D

Il existe un grand nombre de catalogue d’objets 3D sur le Web à destination des graphiste 3D pour les unes, pour les concepteurs de CAO pour d’autres. Parmi elles Turbosquid, Top Models, la Google 3D Warehouse, 3DVIA de Dassault Systèmes ou encore la bibliothèque d’Autodesk 123D.

NIH 3D Print Exchange : Full-brain

Un modèle 3D de cerveau humain, réel prêt à être imprimé en 3D est à disposition sur le site NIH 3D Print Exchange.

Avec l’essor des imprimantes 3D, le public des bibliothèques va considérablement s’agrandir puisque c’est tous les possesseurs d’imprimantes 3D qui vont commencer à chercher des modèles 3D afin de nourrir leur imprimante. Le constructeur d’imprimantes 3D Stratasys ne s’y est pas trompé. Lorsqu’il a réalisé l’acquisition de Makerbot pour conquérir le marché grand public/semi-professionnel, il s’est offert le catalogue Thingiverse dans la foulée. Un catalogue qui compte aujourd’hui pas moins de 300.000 objets au format STL.

Ces fichiers prêts à imprimer sont de plus en plus fréquemment recherchés par les internautes. Le nombre de téléchargements sur Grabcad parle de lui-même : le modèle STL de l’Audi R8 a été téléchargé plus de 60.000 fois, celui de l’hélicoptère convertible du film Oblivion 32.414 fois… Avec la relative démocratisation des scanners 3D, le nombre de modèles 3D qui seront uploadés par les utilisateurs va exploser.

La NASA a ajouté les fichiers d’impression 3D à sa bibliothèque d’objets

La NASA a mis au goût du jour son catalogue d’objets 3D, le Nasa 3D Resources. Une partie des modèles 3D qui étaient jusqu’à présent disponibles au format Blender peuvent être téléchargés au format STL. Avec son catalogue 100% STL, le NIH est l’un des pionniers de la mise en ligne de ses données 3D. Espérons qu’il sera suivi par de nombreuses autres institutions.

Sources :
« 3D-Print a Brain with Free Government Library », LiveScience, 18 juin 2014
« NIH 3D Print Exchange Official Site Launch », communiqué officiel du NIH, 18 juin 2014
« 3D printing pioneer Stratasys looks to the future and buys MakerBot, Thingiverse », ExtremeTech, 20 juin 2013

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans 3D, Impression 3D, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.