Les pilotes d’hélicoptères bientôt « uberisés » par les drones ?

HelifilmPour aller de l’aéroport de Nice à Monaco, rien de mieux qu’un petit tour d’hélicoptère. Mais s’il s’agit de tourner des vues aériennes pour une publicité, pour un film, s’il s’agit d’inspecter l’état d’un pipeline, d’un pont, d’une voie de chemin de fer, le drone apparaît comme un redoutable concurrent à l’hélicoptère. Une étude de l’Union Européenne estime que lors des 10 prochaines années, 10% de la valeur du marché de l’aviation civile va être captée par les drones, soit un montant de 15 milliards d’euros par an qui va passer du pilote vers le robot.

De multiples tâches de travail aérien vont être accomplies par des drones

Les opérateurs d'hélicoptères européens sont en train d'acheter des drones pour ne pas laisser certains de leurs marchés traditionnels s'échapper.

Les opérateurs d’hélicoptères européens sont en train d’acheter des drones pour ne pas laisser certains de leurs marchés traditionnels s’échapper. (Photo: Airbus Helicopters)

Le drone va-t-il être pour le pilote d’hélicoptère ce que Uber est au chauffeur de taxi ? Qu’ils le veulent ou non, ils risquent de se voir dépossédés de beaucoup de tâches de travail aérien qui remplissent aujourd’hui leur carnet de vol. Outre les applications militaires, ce sont les gouvernements qui vont se montrer les plus friands de drones. Garde-côtes, protections des frontières et missions de police vont de plus en plus faire appel à des drones. Même constat côté lutte contre les incendies. Les bombardiers d’eau ne seront pas remplacés par des drones de sitôt, par  contre les vols de reconnaissance et de surveillance au-dessus des forêts le seront tôt ou tard. Troisième secteur le plus demandeurs, l’énergie, que ce soit pour inspecter les réseaux de distribution électrique et les infrastructures pétrolières, le drone va se faire une place. C’est déjà le cas dans l’agriculture via l’imagerie des parcelles, mais ce rôle va s’étendre prochainement à l’épandage. 2.600 exemplaires du drone RMax de Yamaha sont déjà utilisés activement dans ce rôle au Japon et le japonais espère désormais exporté cet hélicoptère miniature hors de l’archipel. Les autres usages, comme les relais télécoms, la surveillance du climat et des niveaux de pollution, la cartographie et l’intervention lors de catastrophes naturelles seront plus anecdotiques.

Les opérateurs d’hélicoptères européens achètent à leur tour des drones

HeliOptics

Le drone a déjà su s’imposer sur le marché de la prise de vue, notamment pour le cinéma et la pub (Photo: HeliOptics)

Si la progression du marché des drones militaires est relativement prévisible, c’est loin d’être le cas des marchés civils où l’évolution des réglementations va jouer un rôle clé dans l’ampleur de son décollage économique. Pour les opérateurs d’hélicoptères civils, que faire ? Brûler des drones où accompagner ce changement ? Interrogé par AINonline, Laurent Caillard, chef pilote et directeur des opérations d’Air Marine recommande aux opérateurs d’hélicoptères d’acheter des drones ou plutôt des RPAS (Remotely piloted aircraft systems comme on les appelle chez les professionnels), tout comme il l’a fait afin d’offrir un panel de services plus large. Le drones, complément de l’hélicoptère pour certaines tâches, ça paraît assez évident même si les drones ne remplaceront pas les hélicoptères pour un bon nombre de tâches où la précision est essentielle, notamment le vol en montagne, les vols à longue distance et le transport de marchandises où la limite de 150 kg prive les robots volants de bon nombre d’application. Enfin, dernier point souligné par Laurent Caillard, la faible fiabilité du drone qui, avec une moyenne d’un accident toutes les vingts heures de vol reste limité aux vols de courte durée.

Sources :

« European Helo Operators Mull Using Drones », AINonline, 17 août 2015

« Remotely Piloted Aviation Systems (RPAS) – Frequently Asked Questions », Communiqué de presse de l’Union Européenne, 8 avril 2014

 

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.