Plateformes « Smart Home » : Samsung, Dell et Intel entrent dans la bataille

Smart HomeOn l’appelait, il y a quelques années encore, la domotique. Cela n’intéressait personne. Aujourd’hui, avec l’essor des smartphones, des tablettes, du WiFi, d’Internet et des objets connectés, la maison connectée ou smart home est en train de se transformer en l’un des marchés des plus juteux pour les années qui viennent. Il serait déjà de 10 milliards par an rien que pour les Etats-Unis cette année, ce sera 44 milliards dès 2017 selon la GSM Association. Tous les industriels d’électroniques grand public se positionnent soit seuls, comme Apple avec son HomeKit, soit en se regroupant. Dernier exemple en date, l’Open Interconnect Consortium qui unit les efforts de Dell, Intel et Samsung afin de créer un framework de communication commun entre tous leurs objets connectés pour la maison.

La maison, le nouveau terrain d’affrontement entre Apple et Google

Le HomeKit d'Apple est disponible dans le SDK iOS 8 SDK et dans la beta d'Xcode 6.

Le HomeKit d’Apple est disponible dans le SDK iOS 8 SDK et dans la beta d’Xcode 6.

C’était l’une des grandes annonces du WWDC 2014, la conférence annuelle des développeurs Apple. Le californien se positionnait officiellement sur le marché de la « Smart Home » avec une solution globale baptisée HomeKit. Beaucoup de constructeurs d’équipements pour la maison avaient déjà choisi l’iPad et l’iPhone pour contrôler leurs objets connectés. Avec HomeKit, Apple va leur faciliter le travail et surtout leur apporter un framework où différents types d’objets connectés vont pouvoir être commandés depuis une même apps. Haier, Philips, Broadcom était parmi les partenaires de lancement présenté par Apple lors de la WWDS. HomeKit est une réponse à Android@Home, un projet annoncé par Google lors de sa propre conférence utilisateur Google I/O 2013, un projet dont on n’a plus vraiment entendu parler depuis. Car depuis Google a cassé sa tirelire et s’est offert à grand frais Nest puis Dropcam. Mieux, le père d’Android a annoncé voici quelques semaines sur Google I/O 2014 qu’il ouvrait aux développeurs externes les API développées par Nest…

Microsoft mise sur l’alliance AllSeen

Le modèle prôné par AllJoyn : un bus virtuel indépendant  du type de communication et ne passant pas par le Cloud.

Le modèle prôné par AllJoyn : un bus virtuel indépendant du type de communication et ne passant pas par le Cloud.

En attendant de voir si Google relance Android@Home et si les industriels se mettent au garde à vous devant Apple, les choses sont en train de bouger. Cette idée de standards communs autour la maison connectée n’est pas nouvelle. Elle avait notamment donné lieu à la création de l’alliance Allseen par Qualcomm fin 2013. Microsoft a rejoint Allseen au début de l’année, ce qui porte le nombre de participants à plus de 50. Aux côtés de Qualcomm, quelques-uns des plus gros industriels de l’électro-ménager et de l’électronique grand-public, comme Haier, LG, Panasonic, Sharp mais aussi le français Technicolor, Cisco, et donc Microsoft. Le projet de l’alliance pilotée par la Linux Foundation, est de valoriser l’adoption d’un framework Open Source commun, AllJoyn. Celui-ci avait été présenté par Qualcomm sur le Mobile World Congress à Barcelone en 2011. Il en est à sa version 14 et il est disponible tant sur Android, iOS, Mac OS X, Linux, Windows 7 et le moteur de jeu Unity 3D.

Pas de front uni côté Open Source

Samsung dont le Smart Home est l'un des chevaux de bataille, boude toujours l'alliance Allseen

Samsung dont le Smart Home est l’un des chevaux de bataille, boude toujours l’alliance Allseen

La partie semblait s’annoncer clairement avec Alljoyn vs Apple vs Google et l’annonce de la création de l’Open Interconnect Consortium vient quelque peu semer le trouble. Son objectif semble le même que celui d’Allseen, créer un framework commun pour les objets connectés de la maison. Aux côtés d’Intel, Dell et de Samsung, les fournisseurs de puces Broadcom et Atmel. Interrogé par Reuters, Doug Fisher, directeur general de la division Software et Services d’Intel soulignait que l’OIC viendra résoudre les problèmes liés à la sécurité et autres qui ne sont pas résolus dans Alljoyn. Toujours est-il que ce consortium a lui-aussi pour objectif de développer une plateforme Open Source pour les objets connectés de la maison. Samsung refuse-t-il à ce point de s’allier à LG Panasonic ou Sharp au point de créer un projet parallèle ? Que fera finalement Google avec son Android@Home ? Quel sera le rôle des opérateurs dans cette guerre d’éco-systèmes ? Après des années de torpeur, le petit monde de la domotique, du « Smart Home » plutôt, risque d’occuper la une des sites high-tech pendant ces prochains mois.

Sources :

« Samsung, Intel, Dell team up on standards for connected gadgets », Reuters, 8 juillet 2014

« Industry Leaders to Establish Open Interconnect Consortium to Advance Interoperability for Internet of Things », The Wall Street Journal, 8 juillet 2014

« Internet des objets : Microsoft adopte la technologie AllJoyn », Silicon.fr, 3 juillet 2014 « Google ouvre Nest aux développeurs tiers », ZDNet, 25 juin 2014

« Inside Apple’s Plan to Automate Your Home », Mashable, 6 juin 2014

« Home smart home: The $290B ‘Internet of Things’ market starts here », BizJournal, 18 avril 2014

« Google’s acquisition of Nest could revitalize Android @Home », PocketNow, 21 janvier 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans M2M, Objets connectés, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.