Preview Innorobo 2016 : « Nous voulons changer le monde ! »

Robosoft-Kompai-2Pour la première fois, le salon Innorobo va avoir lieu aux Docks de Paris. Il s’agira de la 6ième édition de cet événement qui s’est imposé comme le rendez-vous annuel incontournable de la robotique en France. Cette délocalisation d’un événement jusqu’ici 100% lyonnais devrait donner une nouvelle dimension à l’événement même si Catherine Simon, présidente d’Innoecho et grande ordonnatrice de l’événement ne souhaite pas remettre en cause les recettes qui ont fait le succès d’Innorobo à Lyon, à savoir la diversité. La robotique est omniprésente dans l’industrie 4.0, dans le secteur de la santé, dans nos « smart-homes », nos automobiles et de plus en plus sur le terrain. Autant de courants qui seront représentés du 24 au 26 mai 2016 dans les halls des Docks de Paris.

Innorobo, une fenêtre sur l’écosystème robotique français

« Innorobo, ce n’est pas un salon ! » a asséné Catherine Simon lors de la conférence de presse annonçant l’édition 2016 d’Innorobo » Ce que nous voulons, c’est faire entrer les visiteurs d’Innorobo au coeur de l’écosystème robotique. Ce que j’appelle écosystème, ce sont les gens qui inventent, développent des robots, mènes des projets de recherche, lancent des projets entrepreneuriaux. C’est aussi tout ce qui gravite autour d’eux, c’est à dire ceux qui vont appliquer ces nouvelles technologies, qui vont en dériver des produits et, finalement, changer le monde avec. »

Catherine-Simon, organisatrice d'Innorobo avec à ses côtés

Au micro, Catherine-Simon, organisatrice d’Innorobo avec à sa gauche Serge Grygorowicz, Président de RB3D et, à sa droite, Anouk Wipprecht, High Tech Fashion Designer et Julien Seret, VP EMEA Business & Marketing d’Aldebaran Robotics.

Désormais parisien, l’événement verra sa partie « expo » découpée en 6 thématiques : les Smart Cities, la maison intelligente, l’industrie du futur, la robotique de terrain, la robotique médicale et de santé et enfin les technologies connexes (dont l’intelligence artificielle). La liste des exposants et des premières mondiales n’est pas encore close mais RB3D devrait dévoiler au public pour la première fois son exosquelette Exo Push, Génération devrait ammener aux Docks de Paris les cobots Baxter et son petit cousin Sawyer, tandis que RoboSoft devrait amener la seconde génération de son robot d’assistance Kompai. Aldebaran Robotics, notre champion national sera bien évidemment aux Docks de Paris avec tout un village consacré aux usages de ses Nao et Pepper. Nul doute que ce dernier, avec un succès commercial sans précédent, attirera les foules.

En outre, quelques constructeurs de drones devraient se joindre à la manifestation cette année. Wulka Drones, un spécialiste des drones pour le secteur agricole devrait être du voyage. Enfin, Innorobo accueillera pour la première fois l’Inside 3D Printing, un showroom dédié à l’impression 3D.

Un événement professionnel, mais aussi ouvert vers le grand public

« La robotique, c’est une « General Purpose Technology », une technologie qui va changer profondemment nos structures de sociétés sur les plans technologiques, économiques, politiques et éducatives. Globalement, on est là pour changer le monde ! » L’ambition d’Innorobo est de demander l’avis des citoyens, du corps enseignant, des politiques, des acteurs économiques, raison pour laquelle Innorobo est ouvert au grand public le mercredi. Nous sommes là pour mettre les gens en relation, pour qu’ils interagissent et et inventent un monde dans lequel la robotique transformera notre vie professionnelle, personnelle, notre vie en société. »

En lice pour le prix de la strartup robotique de l'année, le Grillbot nettoyeur de barbecue.

En lice pour le prix de la startup robotique de l’année, le Grillbot nettoyeur de barbecue.

Catherine Simon a souligné l’action d’Innoecho notamment dans le domaine du consulting afin d’aider les entreprises française de robotique à rayonner dans le monde. Elle a ainsi souligné le coup de pouce donné à Robosoft afin de présenter sa voiture autonome à Singapour. En outre, Innorobo sera des startups robotiques distinguées pour leur technologie ou leur positionnement original. Cette année, suite à l’appel à startup lancé voici quelques mois, 6 entreprises sont finalistes, 2 sont françaises. Entre Open Bionics, Axilum Robotics, Muse Robotics, VisionLabs, Grillbot (concepteur d’un robot de nettoyage de… barbecue) et Terabee, laquelle d’entres elles décrochera la trophée ? Rendez-vous le 24 mai aux Docks de Paris pour découvrir la startup robotique de l’année.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Impression 3D, Intelligence artificielle, Objets connectés, Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.