Les projets de recherche qu’il ne fallait pas manquer sur Google I/O 2015

Google-ATAP-programSi l’édition 2015 de Google I/O ne restera pas dans l’histoire comme une cuvée exceptionnelle, outre les grosses annonces du type Android M ou Brillo, Google a livré quelques détails sur certains des projets jusqu’ici secrets de son programme d’Open Innovation ATAP (Advanced Technology and Projects), un programme qui permet de drainer vers Google de multiples idées en rupture qui doivent accélérer l’innovation chez l’américain.

Plus de 500 accords de recherche signés par Google dans son programme ATAP

Jacquard-1Google ne se contente plus des idées qui peuvent émerger de son Googleplex de Montain View ou son campus de Londres. Google multiplie les accords de partenariats avec des tiers pour développer des idées en rupture avec ses propres recherches. Actuellement, son programme ATAP compte 514 partenaires sur les 5 continents. Parmi les projets issus de ce programme ATAP, Vault, une carte MicroSD doté d’une puce cryptographique, un SDK mobile pour le secteur de l’animation ou encore Abacus, un algorithme d’identification comportemental. Mais outre ces projets, le Docteur Ivan Poupyrev a dévoilé lui-même deux projets particulièrement étonnants.
Le premier, baptisé projet Jacquard, présente une avancée dans le domaine des « wearables », l’informatique à porter. Wearable au sens littéral du terme puisque le projet vise à transformer le tissu en périphérique d’échange. En dissimulant les fibres conductrices dans le tissu, celui-ci devient une surface multi-touch sur lequel il est possible de tracer des symbole du doigt ou faire des gestes de la main.

Jacquard-3

Projet Jacquard : Outre le tissu « multi-touch », Google a créé toute une électronique de contrôle miniaturisée qui vient se fixer sur les vêtements.

Un balayage de la manche avec le revers de la main et le smartphone s’active et présente le dernier eMail reçu. C’est le type de scénarios qu’imaginent aujourd’hui les chercheurs. L’objectif est d’insérer ces fibres conductrices dans n’importe quel tissu produit avec un métier à tisser traditionnel. En parallèle, Google développe une électronique miniaturisée sous forme de boutons et mini-boîtiers à glisser dans les poches, pour constituer cet ordinateur véritablement « portable ». Levi’s s’est associé à cette recherche et peut-être qu’un jour prochain des jeans de la prestigieuse marque américaine intégreront la technologie Google.

Soli, un radar ultra-miniaturisé pour les interfaces gestuelles

Le deuxième projet présenté par Ivan Poupyrev est plus étonnant encore. Les chercheurs du projet Soli proposent d’utiliser un radar doppler pour piloter une interface homme-machine. Celui-ci, miniaturisé à l’extrême, permet de communiquer des ordres à une application quelconque du bout des doigts. L’idée est la même que celle de Leap Motion, mais le recours à un radar à 60 GHz offre une précision du tracking des gestes tellement élevée qu’il n’est pas nécessaire de gesticuler, bouger les doigts suffit.

Project-Soli-2

La puce radar développée par Google dans le cadre du projet Soli.


Les mouvements sont suivis sur les 3 dimensions et à une résolution variant de 3.000 à 10.000 fps, selon le chercheur.

Outre la miniaturisation extrême du dispositif radar et de son unité de calcul, celui-ci est capable de fonctionner à travers divers matériaux, si bien qu’on pourrait le retrouver derrière l’écran d’un smartphone ou d’une tablette, mais aussi dans le boîtier de divers objets de notre quotidien. 10 mois ont suffit à l’équipe projet pour passer d’un volumineux prototype à une puce intégrée. On verra si avec sa puce Google obtient un succès plus franc que celui obtenu par Leap Motion.

Sources :

« 6 of the coolest experiments Google’s ATAP team showed off at I/O », TNW, 30 mai 2015

« Google I/O 2015 – A little badass. Beautiful. Tech and human. Work and love. ATAP. », Chaîne YouTube Google ATAP, 29 mai 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Mobile, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.