PwC : 2 industriels sur 3 utilisent déjà des imprimantes 3D

Impression 3D dans l'industrieEn février 2014, Price WaterHouse Coopers et ZPryme ont interrogé une centaine de gros industriels. De cette enquête, il ressort que seulement le tiers d’entre-elles n’ont toujours pas d’imprimante 3D. Pour près d’un tiers des entreprises interrogées, les industriels ne font encore que expérimenter les technologies de fabrication additives. Néanmoins leur adoption progresse. Actuellement, le quart s’en servent pour le prototypage seulement, mais près de 10% affirment s’en servir à la fois pour la réalisation de leurs prototypes mais aussi dans leurs process de fabrication.

5 industries impactées par l’impression 3D

L’impression 3D se démocratise peu à peu dans les entreprises. Le rapport de PWC souligne bien que si la technologie n’est pas nouvelle, la multiplication des procédés, des matériaux disponibles et l’abaissement du coût de l’impression 3D leur ouvre les porte des bureaux d’études et, plus lentement, celles des ateliers de production. Outre les phases d’évaluation, c’est bien le prototypage qui reste la principale motivation des entreprises a s’équiper. PWC figure Les consultants de Price Waterhouse Coopers ont réfléchi, industrie par industrie, aux process qui vont tirer profit de l’impression 3D. Ainsi, l’industrie automobile va pouvoir réaliser en impression 3D des pièces cumulant plusieurs pièces actuellement produites de manière traditionnelle. Outre la réalisation accélérée des prototypes, l’impression 3D va leur permettre la réalisation d’outillages spécialisés et la réalisation de pièces détachées à l’unité. Le secteur aérospatial peut quant à lui produire des pièces à la géométrie impossible à produire de manière classique, des pièces plus légères. Autre secteur qui sera, à terme, impacté par l’impression 3D, la santé. La production des prothèses fait déjà largement appel à l’impression 3D. Ce sera aussi le cas pour l’impression de maquettes d’organes pour l’enseignement ou pour permettre aux chirurgiens de s’entraîner avant l’opération. Enfin, les analystes évoquent la bio-impression de tissus vivant pour les essais thérapeutiques. Impression-3D-NikeLes deux autres secteurs abordés par PWC peuvent sembler anecdotiques et pourtant, en chiffre d’affaires, ils pourraient bien être des débouchés majeurs pour les constructeurs d’imprimantes 3D. Le premier , c’est le secteur de la distribution où les magasins vont pouvoir produire directement divers petits produits, comme des jouets, des éléments de décoration, des pièces détachées diverses. Enfin, plus surprenant, ce sont les équipementiers de sport qui produisent déjà leurs prototypes en impression 3D, mais aussi produire des formes inédites par ce moyen, notamment de nouveaux casques, chaussures présentant de meilleures performances grace aux données biomécaniques. Source : « The road ahead for 3-D printers », PWC, Issue 2, 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Impression 3D, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.