Mise à jour majeure du robot ATLAS, avant le DARPA Robotics Challenge

ATLAS-V2La finale du DARPA Robotics Challenge aura lieu les 5 et 6 juin à Pomona en Californie. En préparation de la dernière phase de la compétition Boston Dynamics vient de dévoiler une nouvelle version nettement améliorée de son robot ATLAS. Aujourd’hui filiale de Google, Boston Dynamics a revu son robot en profondeur. Selon ses concepteur, l’ATLAS nouvelle formule est nouveau à 75%. Si les jambes sont resté inchangées, la structure du robot a été modifiée et réalisée en matériaux légers. L’objectif pour les ingénieurs était de pouvoir caser une batterie Li-ion de 3.7 kW sur le dos. Car c’est l’une des grandes nouveautés de cet ATLAS : il est désormais autonome et peut désormais intervenir sur le terrain sans fil à la patte.

Un robot conçu pour faire face à des conditions plus difficile des finales

Les phases finales du challenge robotique de la DARPA interdit aux robots d’être reliés aux ordinateurs de leurs équipes respectives par le moindre câble. Ni câble réseau, ni câble d’alimentation. Boston Dynamics devait donc améliorer sa plateforme ATLAS pour permettre aux équipes l’ayant choisi de pouvoir disputer cette phase finale. Parmi les équipes actuellement qualifiées pour le challenge et qui ont fait le choix d’ATLAS, figurent notamment l’équipe de l’IHMC, le team TROOPER des Lockheed Martin Advanced Technology Laboratories et la Team HKU de Hong-Kong si elle se qualifie en février 2015, dernière session avant la finale de juin.

La version améliorée d'ATLAS, avec son pack de batteries sur le dos, est désormais autonome.

La version améliorée d’ATLAS, avec son pack de batteries sur le dos, est désormais autonome et peut se déplacer sans fil à la patte.

Equipé de sa nouvelle batterie, Atlas pèse désormais un peu plus de 91 Kg, pour une taille de 1m 89. Outre l’installation des batteries, les ingénieurs de Boston Dynamics ont repositionné les épaules et les bras plus bas sur le torse pour libérer de l’espace devant le robot pendant les manipulations et ainsi faciliter la vue de l’opérateur.  D’importants changements sont intervenus sur les bras. Ceux-ci sont désormais électriques et non plus pneumatiques et ceux-ci disposent d’un degrés de liberté supplémentaire. le poignet pourra être mis en rotation pour ouvrir une porte, par exemple.

Le robot sera donc plus agile et ses jambes ont été dotés d’actionneurs plus puissant pour se déplacer plus aisément sur terrain accidenté en dépit de l’accroissement de poids du robot.

Enfin, un routeur sans fil permettra aux 3 ordinateurs de bord de communiquer avec l’équipe de soutien, sachant que les communications seront partiellement brouillées lors des épreuves.

ATLAS est donc fin prêt pour participer au challenge de juin, mais l’essentiel de la compétition porte sur les logiciels développés par chacune des équipes pour passer les épreuves. Les équipes « ATLAS » parviendront-elles à refaire leur retard sur le SCHAFT, le grand gagnant des qualifications ? Réponse les 5 et 6 juin 2015.

Source : « Upgraded Atlas Robot to Go Wireless as the Stakes Are Raised for the DARPA Robotics Challenge Finals », Communiqué DRC, 20 janvier 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.