Faut-il que les robots soient mortels pour être socialement acceptables ?

L’image de créatures indestructibles et menaçantes telle que le cinéma à véhiculé depuis des années est aujourd’hui bien enracinée dans l’inconscient collectif. Certains chercheurs tels que le professeur Hiroshi Ishiguro revêtent leurs humanoïdes d’une peau plastique pour les rendre plus humains. Athanassia Athanassiou, scientifique à la tête du groupe de recherche sur les matériaux intelligents de l’Institut Italien de Technologie (IIT) propose d’aller plus loin en code. Celle-ci met au point une peau bio-dégradable. Outre ne pas utiliser des matières plastiques polluantes, ce matériaux rend d’une certaine façon le robot mortel. Une autre approche pour rendre les humanoïdes plus facilement acceptable par les humains.

Biodegradable-robot

Source : « Biodegradable bodies for more eco-friendly robots », Reuters, 19 janvier 2016

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.