25 millions de $ pour Jibo, le petit robot « social »

JiboEst-ce véritablement un robot avec seulement 3 axes de liberté ? En tout cas, Jibo c’est l’objet connecté qui fait parler de lui. Le projet a cartonné sur Indiegogo où le petit robot a enregistré 4..800 précommandes et empoché près de 2,3 millions de dollars contre 100.000 $ espérés au départ, soit l’une des 5 meilleures campagnes menées sur le site de crowdfunding. Depuis, les investisseurs se sont littéralement battus pour acheter une partie du capital de la start-up. Jibo Inc. a fini par boucler une levée de fond de 25 millions de dollars, et les fonds ont placé Steven Chambers, ancien président des ventes de Nuance, à la tête de l’aventure. Ce qui n’est rien d’autre d’une tablette sur un pied pivotant s’apprête à conquérir la planète.

Le Jibo sera commercialisé 500 $ en fin d’année

L'agence "Huge Design" a signé l'apparence de Jibo.

L’agence « Huge Design » a signé l’apparence inattendue de Jibo.

Conçu par le docteur Cynthia Breazeal, professeur de robotique du MIT, Jibo est issu du croisement d’un Nabaztag, de R2D2 et du robot extraterrestre Eve du film Wall-E. Ce robot « social », que ses concepteurs destinent à un usage familial a séduit le public sur Indiegogo. Il a aussi enflammé les investisseurs. Le projet vient de lever 25 millions de dollars auprès de multiples fonds, dont CRV, Flybridge Capital Partners, Two Sigma Investments, mais aussi Samsung Ventures. C’est 10 millions de plus qu’espéré ! La startup de Boston, berceau de la robotique américaine, va pouvoir accélérer le développement de son robot et passer à son industrialisation à grande échelle.
Qu’est-ce qui explique ce succès, alors que l’idée d’un robot familial n’est pas nouvelle. Son lointain ancêtre, le Nabaztag de Violet date de 2005 et vient d’être arrêté par Aldebaran Robotics. D’une part, Jibo est extrêmement expressif, que ce soit par son langage corporel que par son écran. Immédiatement, le robot semble sympathique, amusant, prêt à aider. C’est l’exact opposé de l’Amazon Echo, le micro intelligent lancé par Amazon voici quelques semaines, ou la caméra Welcome présentée sur le CES par Netatmo. Des objets aux fonctionnalités assez proches du Jibo, mais totalement inexpressif, au design quelconque, en un mot : ennuyeux. L’agence « Huge Design » a bien fait le job, et les applications semblent convaincantes. Jibo c’est plus qu’un robot, c’est une leçon d’expérience utilisateur.

Un robot, mais surtout une plateforme de développement

Les concepteurs à l'oeuvre sur le prototype de Jibo.

Les concepteurs à l’oeuvre sur le prototype de Jibo.

Jibo, c’est aussi une plateforme. Les utilisateurs, la communauté des Makers vont pouvoir développer des applications pour le robot, des « Skills » dans la terminologie maison. Au troisième trimestre, un app store devrait aire son apparition et les développeur y proposer leurs réalisations. Jibo va fournir un kit de développement, le JiboAlive Toolkit pour créer graphiquement de petite applications et un JiboAlive SDK pour les développeurs. Jibo fonctionnant sous Linux, les Hackers vont s’en donner à coeur joie pour imaginer de nouveaux usages au robot.

Technologiquement, Jibo semble plus ambitieux que sa petite taille ne laisse présager. Celui-ci est totalement dépourvu de bouton, son écran et le dessus de la tête sont tactiles, mais le robot se commande à la voix. Il est capable de reconnaître son interlocuteur et obéir aux ordres. Il peut lire les messages vocaux, servir de pense-bête, de chronomètre, de visiophone (l’application sera sur les app store à l’été 2015), d’écran vers des sites de E-Commerce. Son suivi de scène permet de s’en servir de caméra intelligente, d’autant que la reconnaissance des visages doit, en principe, puis permettre de suivre « du regard » une personne précise. Enfin, Jibo doit pouvoir commander les objets connecter de la maison, mais pour l’heure pas de trace du robot sur IFTTT, ni d’informations officielles sur les standards « Smart Home » qui seront supportés par le robot.

Jibo Inc. a commencé à livrer ses premiers clients/supporters Indiegogo et, si les commandes affluent, mais le ramp-up de la production aura lieu en 2016 date à laquelle on devrait trouver Jibo sur les grands sites de E-Commerce et dans la distribution traditionnelle.

Sources :

« Robot-maker Jibo Inc. raises $25M, taps former Nuance exec as CEO », Boston Business Journal, 21 janvier 2015

« JIBO, World’s First Family Robot Is Preparing to Meet You », Smashing Robotics, 19 décembre 2014

« Programming Your Own Jibo », Jibo Blog, 29 juillet 2014

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Objets connectés, Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.