Robotique militaire : La Russie montre ses crocs

robot-russeDans une vidéo de propagande publiée par le site pro-russe South Front, l’armée russe a dévoilé toute une série de robots militaires et de drones particulièrement agressifs. Celle-ci montre une bonne demi-douzaine de robots blindés de tailles diverses. Depuis le robot de déminage jusqu’au blindé équipé de missiles, impossible de connaitre le niveau de maturité de ces multiples engins mais le message de l’ex-armée rouge est clair : elle mise sur les robots pour faire face aux confits asymétriques dans lesquels elle est engagée, notamment en Syrie.

L’armée russe a dévoilé publiquement quelques-uns de ses robots de combat

Selon le commentaire de la vidéo publiée sur le compte ArmedForcesUpdate, certains des robots présentés auraient connu leur baptême du feu en Syrie. Une information bien évidemment invérifiable. La vidéo montre plusieurs type de robots. Parmi les plus légers, le « Platforma-M », un petit engin chenillé que les militaires veulent doter de 2 missiles. Dans la même gamme, le « Nerekhta » est pour sa part doté d’une mitrailleuse sur affût mobile. Au-dessus de ces petits robots, une gamme de robots plus lourds, les Uran, gamme qui compte déjà deux membres, les Uran 4 et Uran 9. Le premier est un robot de déminage, un robot désarmé que l’on imagine précéder des soldats sur des sentiers piégés. La version Uran 9 se montre bien plus offensive. Selon la vidéo, ce robot dispose d’un canon automatique de 30mm, de missiles anti-char « Ataka » mais aussi de missiles anti-aérien « Igla » ou « Verga ».

Le blindé BMP-3 a été déjà été robotisé pour l'armée russe. Le char lourd T-14 devrait bénéficier à son tour d'une mise à jour "robotique".

Le blindé BMP-3 a été déjà été robotisé pour l’armée russe. Le char lourd T-14 devrait bénéficier à son tour d’une mise à jour « robotique ».

Outre ces robots, l’armée russe veut robotiser certains de ses blindés actuels. Ainsi, la vidéo présente un BMP-3, un véhicule d’infanterie blindé de près de 19 tonnes qui pourrait donc être engagés sans équipage. L’ambition de Moscou ne s’arrête pas là puisque c’est le tout nouveau char lourd T-14 « Armata » qui pourrait disposer à son tour d’une version dronisée. Pas d’image de ce char dans la vidéo présentée, mais quelques pistes sur ce que préparent les russes. Ceux-ci veulent qu’un char puisse contrôler à distance un second. Une liaison radio haut débit doit permettre à l’équipage humain d’accéder à tous les capteurs du char autonome.

En marge de ces robots de bataille, la vidéo montre un drone quadcopter armé d’un lance-grenades faire feu sur des cibles et encore de multiples robots de petites tailles qui viennent compléter cet arsenal. Décomplexée et débarrassée de tout débat idéologique sur l’utilisation de robots dans l’armée, la Russie de Poutine montre au monde ses ambitions dans ce domaine, que ce soit à destination des djihadistes, des Ukrainiens et des grandes puissances.

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.