Distribution : Les robots à la conquête des points de vente

fellowrobots_oshbotPar un curieux hasard de l’actualité, plusieurs annonces importantes relatives à la robotique dans le secteur de la distribution se sont succédé cette semaine. Nestle Japon a ainsi annoncé sont intention de déployer 1.000 robots Pepper pour vanter les mérites des capsules Dolce Gusto dans tout le pays. Hier, c’était l’américain Lowe’s et son enseigne spécialisée dans le bricolage Orchard Supply qui dévoilait le OSHbot. Deux exemplaires de ce robot de téléprésence qui va parcourir les allées de son point de vente de San Diego pour venir en aide aux bricoleurs du dimanche. Une nouvelle catégorie de robot de service est peut-être en train de naître, celle du robot vendeur.

Le Japon en pointe sur les premiers déploiements

20 robots Aldebaran Pepper vont être déployés d'ici la fin de l'année par Nestle au  Japon, avec un objectif de 1.000 points de vente équipés en 2015.

20 robots Aldebaran Pepper vont être déployés d’ici la fin de l’année par Nestle au Japon, avec un objectif de 1.000 points de vente équipés en 2015.

Softbank, avec le déploiement de robots Pepper d’Aldebaran dans 70 de ses points de vente de mobiles au Japon, a montré la voie. Premier actionnaire d’Aldebaran, Softbank avait tout intérêt à démontrer l’intérêt d’un tel robot dans la distribution. Avec raison puisque la démarche a séduit Nestle. Le géant de l’agroalimentaire mise sur le même Pepper pour convertir les japonais aux bienfaits de son café en capsule avec 1.000 robots Pepper qui vont arpenter les points de vente japonais pour proposer un Dolce Gusto aux otakus.
De l’autre côté du Pacifique, Lowe’s va emboiter le pas à Softbank avec un premier déploiement de robots, mais à petite échelle. Seulement un de ses points de vente Orchard Supply à San Diego va accueillir 2 robots OSHbot. Bien moins évolué que le Pepper, ce robot sans bras est un robot de téléprésence relativement classique conçu par Fellow robots qui dispose d’écrans tactiles et de caméras. Un robot relativement simple, capable de se déplacer dans les rayons, mais aussi de mettre en relation le client avec un vendeur humain via visioconférence si le client à besoin du conseil d’un véritable expert en bricolage.

Un robot en point de vente, une idée pas totalement nouvelle

Un Geminoid en vitrine d'un grand magasin japonais.

Un Geminoid en vitrine d’un grand magasin japonais.

Remplacer les vendeurs par des robots n’est pas une idée totalement nouvelle. Il y a 3 ans, l’enseigne japonaise Takishimiya installait un androïde hyper-réaliste en vitrine lors de la St Valentin. Un des troublants « Geminoid » du Dr. Hiroshi Ishiguro, dont le rôle principal était de créer le buzz autour du magasin et non pas remplacer un poste de vendeur humain. Moins spectaculaire mais sans doute plus ambitieux, le projet des chercheurs de Carnegie Mellon et d’Intel qui avaient dévoilé en 2012 un démonstrateur dont le but était d’orienter les visiteurs dans un magasin de vêtements.

Plus étonnant encore, au début de l’année ouvrait un magasin de mode d’un nouveau type à Seattle. Baptisée Hointer, cette nouvelle enseigne a totalement repensé son parcours client en l’automatisant à l’extrême. Un seul modèle de chaque vêtement est exposé mais celui-ci dispose d’un QR code et d’une puce NFC.

Le point de vente selon Hointer : mobile et livraison automatique en salle d'essayage. Plus besoin de vendeur en point de vente...

Le point de vente selon Hointer : mobile et livraison automatique en salle d’essayage. Plus besoin de vendeur en point de vente…

L’acheteur sélectionne celui qu’il souhaite essayer via l’application mobile installée sur son smartphone et l’article choisi est livré automatiquement dans l’une des cabines d’essayage du magasin en moins de 30 secondes. A la bonne taille, évidemment.Il n’y a besoin d’aucune intervention humaine dans le processus et le fonctionnement de cet étrange magasin s’apparente directement à un mini centre logistique de site de E-Commerce. Rien de surprenant à cela, la fondatrice de Hointer n’est autre que le Dr. Nadia Shouraboura, l’ancienne responsable de la Supply Chain d’Amazon. ..
L’inhumanité du point de vente Hointer préfigure le magasin du futur ? Sans doute pas, mais nul doute que les robots vont peu à peu trouver leur place dans les points de vente. Le Japon montre l’exemple et la relative banalisation de la technologie du robot de téléprésence va rendre cette solution de plus en plus abordable pour les enseignes. Il faudra sans doute s’habituer à croiser ces étranges assistants de vente glissant dans les allées des grandes surfaces dans les années à venir.

Sources :

« John Oliver Warns About the New Lowe’s Robot Sales Assistants », Slate, 3 novembre 2014
« Nestle ‘hiring’ 1,000 robots to sell espresso machines », JapanToday, 30 octobre 2014
« The Future of Shopping has Arrived and its Name is OSHbot », Communiqué Lowe’s, 28 octobre 2014
« Three Reasons Why Robots Will Start Replacing Retail Workers », Business Insider, 13 mars 2014
« US retailer Hointer uses robots to deliver your selections to the fitting room », Retail-Innovation
« Carnegie Mellon researchers develop robot that takes inventory, helps you find aisle four », Engadget, 30 juin 2012
« Robots Invade Humanity’s Last Hope: Retail », Tofugu, 2011

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Robotique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.