Le Sri Lanka sera le premier pays à être entièrement couvert par les ballons Google Loon

Projet LoonAprès une campagne de tests menée en Nouvelle-Zélande depuis 2013, le projet Google Loon va franchir une nouvelle étape majeure. Le Sri Lanka vient de donner son feu vert à Google pour qu’il offre un accès Internet sur l’intégralité l’intégralité de son territoire. Google va pouvoir commencer à lancer ses ballons à l’assaut du ciel sri lankais pour desservir une population de 20 millions d’habitants. Un pari technologique pour Mike Cassidy, le chef de projet, qui va devoir prouver que ce que son équipe à patiemment mis au point depuis 2011 dans le cadre des laboratoires Google X.

Si l’île est petite, le défi du projet Google Loon est immense

L'écran de contrôle permettant au superviseur de visualiser les trajectoires des ballons lancés.

L’écran de contrôle permettant au superviseur de visualiser les trajectoires des ballons lancés.

Avec ses 65.610 km2, le Sri Lanka est le 120e pays par sa superficie. Il ‘en reste pas moins un défi de taille pour l’équipe du projet Loon. Chaque ballon est théoriquement capable de desservir une zone sur un cercle de 20 km de rayon. Il va donc falloir à Google lancer des centaines de ballons au-dessus du Sri-Lanka pour fournir un accès Internet à tous. Problème, un ballon n’a une durée de vie que d’une centaine de jours. C’est déjà un record quant on sait que les ballons stratosphériques n’ont habituellement qu’une durée de vie de quelques jours, tout au plus. C’est donc en permanence que des nouveaux ballons vont devoir être lancés et les épaves des ballons en fin de vie récupérées.

Google va devoir produire à la chaine et lancer des centaines de ballons pour espérer couvrir l'intégralité du Sri Lanka.

Google va devoir produire à la chaîne et lancer des centaines de ballons pour espérer couvrir l’intégralité du Sri Lanka.

Autre point clé pour le succès du projet, le pilotage des ballons. Ceux-ci, postés dans la stratosphère à 20.000 m d’altitude, seront bien au-dessus du trafic aérien. Par contre, à une telle altitude où souffle des vents violents, impossible de les maintenir en vol stationnaires. Ces centaines de ballons vont être sans cesse en mouvement au-dessus du Sri-Lanka car ceux-ci n’ont aucun moyen de propulsion. L’équipe de  Mike Cassidy a donc imaginé un dispositif qui va permettre aux ballons de changer d’altitude afin d’aller chercher des vents qui vont les ramener au-dessus de leur zone de couverture, à la manière dont l’aérostier pilote sa montgolfière. Chaque ballon est équipé d’une pompe. Pour descendre, la pompe va vider le ballon d’une partie de son hélium, pour remonter, la pompe va réinjecter le gaz. C’est donc une noria de centaines de ballons qui va aller et venir au-dessus du Sri Lanka. Est-ce qu’un tel dispositif pourra offrir un débit équivalent à la 3G à l’intégralité des sri lankais et sur l’ensemble du territoire ?

Source : « Sri Lanka to be the first country to have universal internet access with Google Loon », News.lk, 28 juillet 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.