Les chercheurs australiens apprennent à parler aux drones

RMITUn jour, il existera des drones gros porteurs qui transporteront des marchandises et peut-être aussi des passagers. Les chercheurs travaillent déjà sur l’intégration de ces appareils sans pilote dans le trafic aérien.

Il s’agit d’un projet mené par les chercheurs de l’université australienne RMIT, de Thales Australia et de son Centre for Advanced Studies in Air Traffic Management (CASIA), ainsi que UFA Inc. Les premiers résultats de leurs travaux sont plutôt troublants. A l’aide de la synthèse vocale mise au point par UFA, le drone est capable de formuler au contrôleur aérien ses demandes de cap ou de changement d’altitude et surtout de comprendre la réponse du contrôleur. A l’inverse, l’avion robot va se plier aux ordres de ce dernier si celui-ci lui ordonne un déroutement. Pour le contrôleur aérien, le drone devient un avion comme un autre.

CASIASource : « Talking drone offers aviation safety boost », Communiqué RMIT University, 27 février 2015

Commentaires Facebook
Twitter Facebook Plusone Pinterest Linkedin
Ce contenu a été publié dans Aéronautique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.